Paroles d'experts

Transport routier: Coface optimiste mais vigilant

396443_highres_13371-016
Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat

Chaque trimestre, Coface, leader mondial de l’assurance-crédit, publie son évaluation du risque dans 160 pays. En France, le Groupe gère également les garanties publiques à l’exportation pour le compte de l’Etat.

Selon la dernière évaluation, la période allant de janvier à avril 2016 a été riche pour l’économie française. L’automobile et les transports, entre autre, ont été re qualifiés en « risque moyen ».

Si le secteur des transports a en effet été réévalué en risque moyen, les perspectives du transport routier de marchandises semblent plus incertaines à moyen terme. Dernièrement, le transport routier a pu profiter de la baisse des prix des matières premières et de la stabilisation de la demande ( reprise dans la construction et bonne santé du transport maritime) mais les grandes entreprises en ont profité pour renforcer leur position, affaiblissant au passage les petites.

Le secteur étant composé en majorité de petites entreprises, leur sort dépend des prochaines mesures publiques (loi Macron) notamment en ce qui concerne les salaires et l’évolution des prix à la pompe.

Même si le secteur est aujourd’hui en bonne forme, Coface prédit un possible « pic de défaillances » en 2019. En cause la concurrence des entreprises des pays de l’Est et le prix incertain du pétrole.