Transporteurs

Transport Blondel en pole position dans le Nord

Un camion Blondel sur le port de Tunis
Un camion Blondel sur le port de Tunis
Jean-Yves Kerbrat

Tout ne va pas si mal dans le transport routier. Il existe des entreprises dont les dirigeants poursuivent des projets de croissance. Bel exemple que celui de transport Blondel (Crépy en Valois 60), également présent à Saint-Quentin (02) avec Blondel Logistique, Méaulte (80) Blondel Aérologistique et Ben Arous (Tunisie) avec SFTL. Une nouvelle implantation est en prévision au Maroc. Non content de ses performances pourtant enviables, Grégoire Blondel, fils du fondateur de l’entreprise née en Picardie, il y a juste 60 ans, cherchait un relais de croissance qu’il a trouvé avec Citra, également une entreprise d’origine familiale qui s’est beaucoup et très tôt développée dans la logistique. Blondel comme Citra sont des transporteurs ancrés dans leur région. Ils se connaissaient bien.

gregoire-blondel

Grégoire Blondel

En septembre dernier, Grégoire Blondel s’exprimait dans les colonnes du Courrier Picard «  Nous sommes un groupe familial  à taille humaine qui a toujours su allier réactivité, souplesse, imagination. Nos trois secteurs d’activité sont, historiquement, le transport, ensuite la logistique et l’aéro-logistique. Ces deux derniers représentent 50 % du chiffre d’affaires qui s’élève cette année (2015) à 55 millions d’euros ». La reprise de Citra fera donc doubler le chiffre d’affaires du groupe qui devrait bondir à plus de 100 millions d’euros avec une belle complémentarité opérationnelle. Blondel + Citra devient en tout cas le premier groupe de transport du nord de la France, une position stratégique pour envisager un développement européen, en plus de l’Afrique du Nord. Afin de parvenir à la reprise de Citra, Grégoire Blondel a levé six millions d’euros de fonds par Bpi France et Picardie investissement  «  Ces deux organismes participent au capital à hauteur de 20 %. C’est pour développer notre croissance externe » déclarait alors le patron, dans les colonnes du Courrier Picard. Il n’était alors qu’en négociation. C’est maintenant chose faite. Celui qui arrive au bureau le matin avant 7 heures, déclarait aussi un peu plus tard « Nous passerons à 1 000 employés à terme. C’est atteignable. Tout comme un chiffre d’affaires à 100 millions d’euros. Je pourrais rembourser rapidement l’emprunt auprès des deux organismes » Il ajoutait «  J’ai confiance en l’homme. Je suis très attaché au social. Je n’ai pas touché un dividende du groupe ».

fud2

Citra, transporteur et logisticien

Pour l’histoire, l’entreprise familiale a été créée par Daniel Blondel, à Eppeville (80), en 1956. Transporteur traditionnel jusqu’en 1990 avec l’entrée de son fils, Grégoire Blondel qui prend la direction en 1992. L’orientation sera alors clairement qualitative et novatrice à la recherche de clients à valeur ajoutée, à commencer par l’aéronautique. Un choix qui s’avèrera gagnant. En 1999, l’effectif atteint 115 personnes avec 190 cartes grises dont 82 moteurs et le chiffre d’affaires de 90 millions de francs est dépassé. L’année suivante, l’entreprise s’installe à Saint-Quentin (02) ce qui permet le démarrage des activités logistiques avec 15000 m² d’entrepôts et la gestion des stocks pour le compte de clients (cartons, moquette automobile). Le chiffre d’affaires est alors de 15 M€. Dix ans plus tard, en 2010, création de la Société Franco-Tunisienne de Logistique et contrat pour le marché logistique du parc aéronautique de Tunisie. C’est un coup d’accélérateur pour le développement à l’international. Les transports Blondel sont alors certifiés ISO 9001 version 2010. Le développement se poursuit tant dans le transport que la logistique.

28042011082

Blondel, l’art du transport dasn toute sa complexité

Blondel, 600 cartes grises, se présente comme un transporteur vertueux, attaché à l’image du métier comme de son entreprise. Comme le prouve la signature en 2011, en partenariat avec l’Ademe, de la Charte d’Engagements Volontaires de Réduction des Emissions de CO2 dans le Transport Routier de Marchandises. En 2012, création de la filiale BL2A en charge de la logistique physique d’Aerolia St Nazaire et construction de 8000 m² supplémentaire à Méaulte, proche de son client, pour y transférer les processus de réception, magasinage et expédition petites pièces d’Aerolia, alors filiale d’Airbus, depuis fusionné avec Sogerma. Les investissements se poursuivent aussi en Tunisie. Mais l’objectif de Grégoire Blondel est aussi d’atteindre une taille industrielle en France. Les discussions qui se sont poursuivies plusieurs mois avec CITRA « Compagnie des Transports Routiers Accélérés » comme se dénommait l’entreprise lors de sa création en 1932 par Robert Lamidiaux avec une spécialité de transport de vin. Commissionnaire en douane en 1950, Citra débute dans les années 1980 une activité de logistique pour atteindre aujourd’hui 150 000 m², une taille qui en fait un acteur reconnu en Picardie et au-delà. Aujourd’hui, pour un chiffre d’affaires de 50 M€, Citra réalise 55% de son activité dans le transport, 29% dans la logistique (4 millions de palettes, 6,2 millions de colis), 12% en messagerie (comme correspondant indépendant de Geodis-Calberson et TNT)  et 4% en opérations douanières.