Les News

Taxe kilométrique en Belgique, qu’en est-il ?

bordersign
Jean-Yves Kerbrat

Le transport routier belge bouillonne. La taxe kilométrique est effective en Belgique depuis le 1er avril. Pour se faire entendre, une poignée de transporteurs avait décidé de bloquer les routes belges depuis lundi 4 avril. Bien que ces opérations escargots aient été vues d’un mauvais œil par la population, elles ont quand même eu le mérite d’attirer l’attention sur le problème posé par une taxe kilométrique mal préparée, qui finira par se répercuter sur l’indice des prix à la consommation et donc sur le pouvoir d’achat de tous les belges.

Une première aide des Régions accordée aux transporteurs a été perçue comme étant insuffisante. C’est pourquoi des mesures additionnelles ont été mises en place, qui s’ajoutent aux 23 millions d’euros déjà investis, pour soutenir les transporteurs les plus fragiles.

Parmi ces mesures, le gouvernement va faciliter l’octroi d’avances et de garanties via des outils publics wallons, faciliter l’accès aux crédits pour les petits transporteurs, proposer des interventions financières à destination des entreprises temporairement en difficulté.

En plus, les petits transporteurs seraient associés au Comité d’accompagnement du prélèvement kilométrique dans lequel l’UPTR, la Febetra et l’UWE sont déjà présents. Enfin, il a également été proposé que les pénalités financières que Viapass imposera à son prestataire Satellic puissent être utilisées au bénéfice des transporteurs lésés.

Le conflit belge toucherait-il à sa fin ? Il reste maintenant à savoir si les derniers « efforts » du gouvernement auront été jugés favorablement par la profession.

(Article rédigé avec des informations publiés par le média belge Truck&business)