Les News

Situation à Calais, entre peur, lassitude et raz-le-bol

x IMG_2820
Jean-Yves Kerbrat

Il n’y a pas que le transport routier qui est à la peine sur les côtes de la Manche. Les accords du Touquet qui placent côté français la frontière entre la France et la Grande Bretagne sont loin de faire l’unanimité, y compris du côté britannique. Les anglais qui rentrent de vacances ces jours-ci ont peur de venir prendre leur bateau ou le Shuttle à Calais, à l’exemple de cette jeune cavalière qui a eu la peur de sa vie.

van-thiel-mexx

Les migrants tentent le passage par tous les moyens

Revenant d’un concours de saut d’obstacles dans la région du Mans avec ses parents, sa voiture et son van ont été pris d’assaut par un groupe d’individus prêts à tout pour entrer dans la remorque, au risque d’effrayer son cheval et de blesser les passagers du véhicule. La situation s’aggrave de jour en jour. Les transporteurs, sous l’étendard de la FNTR, ont prévu une action, lundi 5 septembre, sous la forme de deux manifestations partant de Boulogne et de Dunkerque pour rejoindre Calais (voir le premier article sur Transportissimo).

x IMG_2822

Les confrontations sont violentes et la peur s’installe

Mais en même temps, de plus en plus de voix s’élèvent outre-Manche pour dénoncer une situation explosive qui fait peur même à ceux qui ont voté le Brexit. C’est le cas de June Slater, habitante de Manchester, très présente sur les réseaux sociaux. Celle sur l’épaule de laquelle Boris Johnson pose une main amicale. L’ancien maire de Londres qui a fait une campagne virulente pour le Brexit avant de l’emporter est maintenant ministre des affaires étrangères du Royaume-Uni.

IMG_2829

Boris Johnson a fait campagne, il a gagné. Ici avec June Slater.

June Slater pense qu’il est heureux que beaucoup de gens se mobilisent pour venir en aide aux migrants. Toutefois, elle regrette cette situation et aussi ce que les conducteurs routiers endurent. « Il est désormais temps d’aider aussi les routiers qui vivent un enfer. La ville de Calais, surtout la nuit, est devenue une zone de non droit. » reconnait-elle.

x IMG_2823

Certains migrants arrivent à passer en Angleterre

Selon elle, mais aussi beaucoup de britanniques qui sont attentifs à ce qui se passe côté français, la situation s’aggrave de jour en jour, touchant désormais tous les véhicules qui cherchent à rejoindre les embarcadères. « Nuit après nuit les routiers et automobilistes mettent leurs vies en danger car ils doivent faire face à une présence impressionnante de migrants de plus en plus déterminés à monter dans les véhicules coûte que coûte.

x

Anglais ou pas, tous les conducteurs sont concernés.

June Slater conclut sur une récente intervention qui rencontre un beau succès parmi ses concitoyens « Doit-on vraiment laisser les routiers supporter cela ? La police française est fatiguée et il serait juste que l’Angleterre prenne ses responsabilités en envoyant, par exemple, des troupes au sol pour sécuriser les lieux. » … Boris Johnson, si tu nous écoutes…. June a un message pour toi !

x IMG_2821

Les portes des remorques ne résistent pas longtemps à la détermination des migrants