Carrosserie Utilitaires légers

Schmitz Cargobull arrive dans l’utilitaire léger

Jean-Yves Kerbrat

Le transport routier ne peut pas se passer d’une révolution. Accès aux villes, comme la livraison du dernier kilomètre présentent des enjeux essentiels. Schmitz Cargobull l’a compris. Le plus important constructeur européen de semi-remorques, qui a d’importants moyens industriels et financiers, arrive sur le marché déjà très disputé des kits caisses grand volume sur utilitaires légers. L’usine est implantée à Berlin où des panneaux Ferroplast étaient auparavant produits.

La production débute maintenant avec un premier client qui est Volkswagen qui produit son nouveau Crafter et en profitera pour proposer les kits Schmitz, baptisés V.KO DRY, assemblés en bout de chaine. MAN devait aussi en bénéficier. Mercedes est également sollicité car le Sprinter sera remplacé en 2018 et cet équipement pourrait également trouver sa place. En Europe, le marché total des kits caisse grand volume pour carrosserie est évalué à environ 50 000 unités. Schmitz en produirait environ 7000 par an avec une équipe qui est actuellement de 50 employés. L’investissement direct est de 6,25 millions d’euros et les coûts de démarrage de l’activité de 12,5 millions d’euros.

La force du projet est de fournir des kits à des utilisateurs ou des carrossiers avec tous les éléments prédisposés afin de terminer le montage en deux heures montre en main avec deux personnes, un mode d’emploi précis et une méthode d’assemblage en 7 étapes. La technique est adaptée pour des véhicules de 3,5 à 6 tonnes.  Le constructeur a commencé l’étude de la réalisation de kit il y a déjà quatre ans. Il s’agissait avant tout de concevoir un produit pratique et simple pour un prix de revient favorable face à la concurrence, mais aussi pour satisfaire les constructeurs.

Chez Schmitz Cargobull, on pense que ce concept de composants modulaires peut satisfaire de très nombreux acheteurs qui verront l’intérêt de se passer d’intermédiaires. Pourtant, le fabricant pense aussi intéresser les carrossiers. Près commande, les kits pourront être livrés dans un délais de 14 jours. D’autre part, le constructeur bénéficie aussi d’un réseau de 1300 points de services en Europe.

Tout comme le toit qui peut être transparent ou opaque, plusieurs possibilités de fixations sur châssis sont proposées auxquelles s’ajoutent des systèmes d’arrimage avec rails et barres d’ancrage, et cela en plusieurs dimensions. Les éclairages supplémentaires sont également prévus.

Rappelons que Schmitz Cargobull, avec d’être un fabricant de kits de carrosserie est un constructeur de semi-remorques de dimension mondiale avec une usine en Chine pour livrer l’Asie. La production annuelle est de 50 000 remorques réalisées avec 5 100 employés. La production concerne des véhicules pour le dry-fret, les frigorifiques, les bennes. Un chiffre d’affaires de 1,779 milliard d’euros a été réalisé au cours de l’exercice 2015-2016.