Transporteurs

Rencontre : FM Logistic soigne l’activité transport routier

Jean-Yves Kerbrat


Vittorio Battaglia, directeur général transport de FM Logistic, italien de naissance, français d’adoption, a, à son actif, une longue carrière dans le transport, très orientée internationale. Il a posé des valises chez FM Logistic, après TNT Express, CAT (directeur général), DHL (PDG France). Une recrue de poids pour FM Logistic pour un secteur clé d’une entreprise qui fête ses 50 ans, forte de 25 000 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, dont 63 % à l’international. La part transport, a réalisé un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros et 2017 avec une prévision de 400 millions d’euros en 2018. La part du transport, 1300 personnes, monte régulièrement avec une activité en progression permanente et une organisation originale. « Les clients nous demandent une offre complète et la part du transport est stratégique à un moment où les tensions se font jour dans le transport routier par un manque de conducteurs. Dans notre organisation, les 3500 véhicules utilisés quotidiennement sont affétés auprès de 1250 entreprises sous-traitantes dans une logique de stabilité dans le travail et une forte attention partenariale » explique Vittorio Battaglia.

Vittorio Battaglia, directeur général transport de FM Logistic

Ouvert aux nouvelles technologies

L’activité de FM Logistic est organisée autour de 5 principaux métiers, la grande consommation et la grande distribution (un tiers pour chaque), l’industrie (15 à 20%), la parfumerie et beauté (15%) et la santé.  Pour accompagner son développement, l’entreprise familiale table fortement sur l’innovation qui est un sésame pour garantir des prévisions de croissance dans un marché évolutif. Cette orientation stratégique permet de faire face à l’évolution des métiers et des marchés. Pour cela un pôle recherche et développement a été créé et permet de travailler sur des problématiques liées à l’ingénierie robotique, la cobotique (robotique collaborative) et plus généralement au numérique. FM Logistic favorise aussi l’émergence de start-up (Stock Booking), investit dans de la recherche et développement (robot pour picking, développement de systèmes pour véhicules autonomes de manutention, etc.).

CITYlog à Madrid

Optimiser le travail des conducteurs

Pour revenir à l’activité transport, c’est la relation humaine et contractuelle que donne le rythme à la dynamique opérationnelle « Les conducteurs de nos transporteurs sous contrat sont nos ambassadeurs. Il est primordial de respecter la qualité de présentation de notre entreprise comme le respect des procédures chez nos clients » insiste Vittorio Battaglia qui connait mieux que personne les difficultés de la profession à recruter de nouveaux conducteurs alors que l’âge moyen est, par exemple, de 52 à 55 ans en Allemagne. Il est alors urgent de rendre le métier de conducteur plus attractif alors que l’économie tourne bien et a besoin de davantage de capacités de transport. « D’où, un travail de fond sur l’organisation du travail » martèle Vittorio Battaglia « Nous effectuons un travail permanent afin de réduire les pics, les kilomètres à vide, les temps d’attente dans nos entrepôts comme les respects des heures de rendez-vous chez les clients. Lorsqu’un camion attend deux heures pour être déchargé, cela représente 30% de son temps d’exploitation. Nous devons favoriser un système fluide. Nous pourrons peut-être inclure un jour dans notre stratégie d’organisation la possibilité de rouler en convoi avec des camions autonomes. Mais cette opportunité nous semble très éloignée compte tenu des contraintes législatives et de temps de conduite ».

CITYlog à Moscou

Des entreprises partenaires

FM Logistic dispose de 75 conducteurs salariés en France, mais le modèle économique est bel et bien la sous-traitance avec l’optimisation les flux. « Ces entreprises, dont nous sommes très proches, bénéficient aussi des facilités d’achats et de négociations d’un grand groupe sur lequel elles s’appuient. Il peut s’agir des achats de carburant, des péages, des équipements et des véhicules. Par contre, nous restons propriétaire de la majorité de nos remorques » détaille Vittorio Battaglia. En plus de la longue distance, l’autre axe de développement pour l’activité transport, étroitement associée à la logistique, est ce qui est appelé couramment le dernier kilomètre. FM Logistic a ses solutions qui ont été développées à Rome et dans d’autres grandes villes au fur et à mesure de la mise en place des contraintes de circulations et d’accès. Ainsi des camions au gaz ou électriques sont utilisés « Nous pensons aux plateformes logistiques à l’intérieur des villes qui permettent de s’approcher des destinataires. Notre concept de distribution urbaine a été lancé en 2014. Nous attendons aussi que les solutions électriques disposent d’une meilleure autonomie. Nous accompagnons aussi nos clients comme Séphora à Varsovie, Moscou, Madrid ou Barcelone. »

A propos de FM Logistic

1967-2017 : en 50 ans, FM Logistic est devenu un acteur international de premier plan dans la gestion de la supply chain (entreposage, transport, conditionnement). Indépendant et familial, le Groupe est expert sur les marchés des produits de grande consommation, de la distribution, de la parfumerie/beauté, de l’industrie et de la santé. Présent sur 3 continents et 5 zones d’action géographiques (Europe de l’Ouest, Europe Centrale, Europe de l’Est, Asie et Amérique latine), FM Logistic réunit 25 000 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, dont 63 % à l’international. Pionnier en matière de solutions performantes au service de la supply chain de demain, FM Logistic est à l’origine de concepts tels que le « pooling » ou les Centres de Routage Collaboratifs (mutualisation multi-clients et multi-fournisseurs des flux). Parallèlement, le Groupe développe, en partenariat avec des industriels, des innovations au service de l’entrepôt du futur (AGV, drones, robots, exploitation du Big Data…) et soutient les projets de start-up incubées, inspirés de l’économie collaborative et appliqués à l’entreposage et au transport. À l’écoute des nouveaux modes de consommation, FM Logistic a notamment développé CityLogin, solution écologique adaptée à la logistique du dernier kilomètre, opérationnelle à Rome, Madrid et Paris, et en cours de développement à Milan, Varsovie et Moscou.

Commentaires

commentaires