Poids lourds

Renault Trucks fête les 100 ans de camions à Lyon

usine Berliet de Vénissieux
usine Berliet de Vénissieux
Jean-Yves Kerbrat

L’histoire s’écrit chaque jour. Le transport routier français ne serait pas ce qu’il est sans Marius Berliet qui est à l’honneur dans le berceau du poids lourd entre Vénissieux et Saint-Priest aux portes de Lyon.  C’est en 1915 que le patron emblématique prend la décision de d’acquérir de vastes terrains dans l’est lyonnais où il construire ses usines. L’entreprise était à l’étroit à Monplaisir dans le 8ème arrondissement de Lyon.

usine Berliet de Vénissieux

usine Berliet de Vénissieux

Cela permettra à Berliet de développer les modèles et aussi de contribuer à l’effort de guerre, en munitions de l’armée française, au cœur de la première guerre mondiale. Le défi de Marius est titanesque : en un temps record, il doit dessiner, construire, équiper son usine tout en commençant à produire. Ce pari gagné, des phases successives d’agrandissement porteront la surface totale du site à 387 hectares à la veille de la seconde guerre mondiale où le constructeur sera également sollicité.

usine Berliet de Vénissieux

usine Berliet de Vénissieux

Le projet de Marius Berliet n’a pas pour unique vocation la construction d’une usine : « Il ne faut voir, dans l’effort que je fais, que mon ardent désir de voir enfin se réaliser le rêve de toute une vie, la création d’une vaste et florissante cité industrielle ». De cette vision naît la cité Berliet en 1917, étroitement liée au fonctionnement de l’usine, cette ville à part entière regroupe alors des habitations, une école, une crèche ou encore une ferme.

usine Berliet de Venissieux, convoyeur, 1962

usine Berliet, convoyeur, 1962

C’est toujours sur ce site historique que sont construit les camions Renault, une marque qui se retrouve dans le giron du groupe Volvo depuis 2001 … le temps passe. Sur ce site, travaillent 4000 personnes sur 180 hectares, partagés entre les communes de Vénissieux et Saint-Priest. Il abrite une unité d’assemblage de moteurs, une unité d’assemblage de ponts et d’essieux un centre d’emboutissage et un centre de logistique de pièces de rechange.

dsc_0920

Une oeuvre pour la postérité

Outre le siège social et la direction mondiale de Renault Trucks, le site de Lyon compte des activités tertiaires dont une de recherche qui compte 1 300 personnes et est essentiellement consacrée au développement des camions de moyen tonnage et de leurs motorisations ainsi qu’aux solutions de transport en milieu urbain. Un studio de design rassemble une équipe de designers internationaux à laquelle on doit le dessin de la nouvelle gamme de camions Renault Trucks lancée en 2013. Pour célébrer son centenaire, sont organisés sur ce site industriel une série d’événements destinés à mettre en lumière l’établissement et ses salariés, dont des visites ouvertes aux familles, une exposition photos, des conférences. Vision artistique, un mur de 450 m² et 80 mètres de long a été peint par l’artiste grapheur lyonnais Franck Asensi dit « Impackt ». Il lui a fallu trois mois de travail pour exprimer 100 ans d’histoire industrielle.

dsc_0529

Une usine tournée vers le futur