Les News

Première en Europe. En Wallonie, déploiement d’un éclairage routier intelligent

Jean-Yves Kerbrat

Le plan Lumière 4.0 est déployé en Belgique par Sofico, la société gestionnaire du réseau autoroutier et routes nationales avec un éclairage intelligent doté de luminaires LED. Le réseau sera entièrement connecté et intelligent et permettra une modulation de l’intensité lumineuse selon le trafic. Il est prévu, en cas de nécessité, une prise en main à distance via le nouveau centre Perex 4.0 en fonction du trafic, de l’heure, des conditions météorologiques, de la présence de chantier ou encore de l’accidentologie.

Par exemple, la luminosité sera automatiquement augmentée sur la voie d’insertion pour prévenir les automobilistes de l’entrée d’un véhicule sur l’autoroute. Mais aussi, les avertisseurs lumineux clignoteront lorsqu’un véhicule circulera à contre sens. En cas de pluie, de chutes de neige, de brouillard intense, le système exploitera les données des 52 stations météo de la Wallonie pour moduler l’éclairage. De nouveaux services pourront également être implémentés avec pilotage à distance : vidéoprotection, signalisation lumineuse tricolore, bornes d’accès, panneaux à messages variables. Des Unités Bord de Route (UBR) seront également développées pour la communication avec les véhicules connectés.

Le chantier va débuter dans les prochaines semaines. L’éclairage qui équipe actuellement les 2.300 km d’autoroutes wallonnes et les nationales du réseau structurant, plus de 63.000 supports et près de 73.000 luminaires, sera entièrement remplacé par des luminaires de nouvelle technologie. Il s’agira de luminaires LED moins consommateurs d’énergie et à la durée de vie supérieure permettra, à terme, de réaliser 76 % d’économies d’énergie, soit une réduction de la pollution lumineuse et une diminution de 166 000 tonnes d’émissions de CO2. Mais, il s’agit davantage qu’un simple éclairage. En effet, les points lumineux seront équipés de différents systèmes de télégestion et de plusieurs types de capteurs.

D’une durée de 20 ans, le Plan Lumières 4.0 sera réalisé sous forme d’un partenariat public privé (PPP). Le contrat a été confié au consortium LuWa composé de Citelum, Luminus, CFE et DIF. Il prévoit la mise en service progressive du nouvel éclairage à partir du second semestre 2019 et la rénovation des infrastructures du réseau en LED, soit environ 100 000 points lumineux, durant les 4 premières années. Ce projet représente un budget total de 600 millions € sur 20 ans. Il prévoit la création de 400 emplois.

Améliorant la sécurité routière, il serait bon que la France s’intéresse à ce projet. En effet, les autorités françaises préfèrent éteindre les lampadaires, ce qui créent des trous noirs préjudiciables de nuit, bien sûr, mais aussi par mauvais temps …

Commentaires

commentaires