Poids lourds

Poids lourds et économie d’énergie, grosse concurrence aux Etats-Unis

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Si les prototypes Nikola et surtout Tesla défrayent la chronique, on avait peut-être oublié un peu vite un autre constructeur, AirFlow Truck,  qui depuis des années élabore des engins futuristes avec pour objectif de proposer, lui aussi, des solutions innovantes et économes en énergie (fossile) dédiées au transport routier.

Le toit de la remorque accueille les panneaux solaires

Une association gagnante

AirFlow Truck Company, entreprise fondée en 1983 par Bob Sliwa à Newington (Connecticut) est désormais associée à Shell Lubricants pour le développement d’une nouvelle ensemble tracteur-semi-remorque de catégorie 8 (longue distance). Cet ensemble routier qui a pris le nom de StarShip, à moteur diesel, propose un design très aérodynamique qui n’est pas sans rappeler ses concurrents sur la scène médiatique … avant de peut-être les rencontrer au quotidien sur les routes. « C’est un projet passionnant pour Shell qui nous permet de rester à la pointe du développement technologique, de l’efficacité énergétique et de l’endurance. L’industrie du transport est dynamique et nous avons l’intention de demeurer à l’avant-garde de l’innovation, en collaborant avec des entreprises comme AirFlow pour développer des solutions qui profiteront à tout le secteur dans les années à venir » a déclaré Selda Gunsel, vice-présidente technologie chez Shell Global Solutions à Houston (Texas) qui ne cache pas que cette association permet aussi de mettre en avant les qualités du nouveau lubrifiant Shell Rotella sur le marché depuis peu.

Selda Gunsel

Prouver l’efficacité économique des poids lourds

L’adoption de multiples solutions aérodynamiques permet déjà d’assurer de substantielles économies de carburant. En 2018, ce camion va prendre la route en exploitation régulière. Cela lui permettra de se confronter aux camions qui sillonnent le continent dont certains ont participé l’an passé à une intéressante démonstration, déjà avec Shell, et la participation de Pepsico dans le cadre d’un road show qui a duré 3 semaines avec des camions, équipés de solutions aérodynamiques, qui ont traversés plusieurs Etats. Dénommée « Run on Less », l’opération a été menée par les organisations NACFE (North American Council for Freight Efficiency) et Carbon War Room (CWR), une ONG travaillant sur les questions du changement climatique et créée par Richard Branson (Virgin). Donc, une initiative très médiatique pour communiquer autour des efforts fournis par les constructeurs de poids-lourds. Peut être une idée à reprendre en Europe où le poids lourd est mal aimé… Les résultats de ces tests grandeur nature sont publiées sur le site runonless.com

L’un des camions de l’expérimentation Run On Less

En exploitation

Pour revenir à AirFlow Truck et le StarShip, de nombreuses entreprises se sont associées à cette expérimentation, citons Michelin, Wabco, LinkeDrive ou encore Xstream pour des solutions aérodynamiques performantes. L’ensemble des partenaires sont à découvrir à l’adresse airflowtruck.com/partners. A vrai dire, AirFlow et ses partenaires surfent sur la vague des économies d’énergie, mais aussi sur la prévision d’un durcissement règlementaire qui se profile en Amérique du Nord comme en Europe.

Bob Sliwa

Avant d’en arriver au StarShip et un jour une version commercialisable, le patron d’AirFlow, Bob Sliwa, un technicien passionné ayant gouté aux joies des courses de dragster, s’y est pris de bonne heure, puisque sa première réalisation remonte aux années 1980 où il avait déjà transformé un Ford CLT 9000 Cabover (pour les connaisseurs) de façon très pragmatique, en remplaçant pièce par pièce et vérifiant à chaque fois les gains de consommation par l’ajout d’éléments aérodynamiques. Puis un second prototype est construit en 2009. Le BulletTruck est encore plus aérodynamique et il est également exploité sur des lignes commerciales. Il en sera de même cette année avec StarShip avant, peut-être de prolonger l’expérience par une construction en série. Qui sait …

Première expérience en 1980

Commentaires

commentaires