Poids lourds

Pénurie de chauffeurs routiers au Québec, des actions et des solutions

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat


Il n’y a pas qu’en France et plus largement en Europe que les besoins en chauffeurs routiers se font sentir. Au Québec, il y aurait environ 5500 postes à combler. Les québécois, plutôt pragmatiques, ont envisagé des solutions pour aider au recrutement.

Parmi ces solutions : Les femmes ! Et oui, le CFTC* souhaite encourager les femmes à s’intéresser au secteur. En 2018, seulement 3% des chauffeurs routiers sont des femmes.

La deuxième mesure annoncée, est la formation des immigrants en facilitant l’accès aux études et au métier aux personnes nés à l’extérieur du Canada. Un service de reconnaissance des acquis et de formation sur mesure pour les chauffeurs routiers aiderait aussi les immigrants déjà qualifiés à pouvoir travailler sans tout recommencer.

Enfin, la dernière proposition est d’ouvrir les formations aux jeunes de 17 et 18 ans pour leur permettre de suivre leur formation en Transport routier tout en étant parrainés par une entreprise de transport jusqu’à l’atteinte de leurs 2 ans d’expérience de conduite.

A chaque problème sa solution ! Bien que des mesures soient également prises en France et que des organisations comme l’AFT travaillent à la valorisation du métier, on cherche toujours des milliers de chauffeurs routiers pour permettre aux entreprises de transport de se développer. Regarder alors ce qui se fait ailleurs peut ouvrir de nouveaux horizons jusqu’ alors inexplorés.

*Centre de formation en transport de Charlesbourg

Commentaires

commentaires