Vie des entreprises

Paris les autocaristes manifestent

Jean-Yves Kerbrat

Ras le bol du transport routier. Les adhérents de la FNTV (Fédération Nationale des Transports de Voyageurs) de l’OTRE et de l’UNOSTRA manifesteront mardi 20 décembre avec plus de 300 autocars contre la politique de la Mairie de Paris en matière de transition énergétique et de gestion du stationnement. Rendez-vous à partir de 8h30 Place de la Nation, Cours de Vincennes, en direction de l’Ecole Militaire Paris 7ème.

autocar-becherer

Alors que les autocaristes font de gros efforts pour le respect de l’environnement, ils sont en permanence vilipendés par des politiques et associations qui ne prennent pas en compte les avancées techniques permanentes des autocars … comme des camions, qui circulent en ville. Les élus parisiens sont dans l’excès permanent, d’où le ras le bol des professionnels qui ont beaucoup investi dans le renouvellement de leur parc d’autocars au profit de motorisations dont les performances énergétiques sont reconnues.

« Mais la profession rappelle une évidence que les élus parisiens ne semblent pas comprendre. Les investissements nécessaires pour rendre les véhicules toujours plus efficaces énergétiquement nécessitent du temps. Or, l’échéance fixée à 2020 pour interdire toutes les motorisations diesel est totalement irréaliste et économiquement irresponsable surtout lorsque l’offre alternative n’existe qu’à titre expérimental pour les autocars, là où elle commence à se concrétiser pour les autobus. » déclare les trois organisations (FNTV, OTRE, Unostra)

autocar-paris-1

Les revendications et les préoccupations du secteur du transport routier de voyageurs sont tout simplement motivées par le pragmatisme et le réalisme.  La profession réaffirme ses exigences à la Maire de Paris. La mise en œuvre d’un calendrier réaliste et échelonné de la politique de circulation des véhicules diesel, le maintien des véhicules Euro V et VI au-delà de 2020, le respect des textes définissant les véhicules à « faibles émissions », incluant les moteurs de norme Euro VI. La remise à plat de la politique du stationnement des autocars à Paris en incluant la notion de modulation en fonction des normes euros sans distinction de l’origine géographique des véhicules et l’annulation de la hausse des prix du stationnement dès le 1er janvier 2017.

Clairement, les autocaristes entendent que la Ville de Paris sorte de son dogmatisme pour s’engager dans une transition énergétique responsable et réaliste pour l’autocar. L’OTRE conclut en mettant en garde ! « La mobilisation du 20 décembre ne sera pas un « one shot ». La profession ne comprendrait pas et n’accepterait pas l’entêtement de la Maire de Paris à maintenir des choix massivement rejetés par toute une profession. Le combat de la transition énergétique ne se gagnera qu’à travers des choix concertés et acceptés par l’ensemble des acteurs. »

 

Commentaires

commentaires