Les News

Paris, la ville piétonne !

Anne-Hidalgo
Jean-Yves Kerbrat

Ne fait-on pas dire ce que l’on veut aux sondages en orientant les questions. Selon un sondage IFOP, 60% des parisiens seraient pour la « piétonisation » des berges rive droite, appelées aussi voie Georges Pompidou, dont un automobiliste sur deux. On a du mal à le croire !

paris

Des embouteillages catastrophiques sont annoncés

Rien y fait, même si la commission d’enquête, dans son rapport, présente une situation assez catastrophique si ce projet venait à être adopté. En effet, selon elle, de nombreux arrondissements se trouveraient engorgés par des automobilistes qui chercheraient à sortir de la nasse, avec le report de la circulation sur les boulevards et rues voisines, notamment les 5ème, 6ème et 8ème arrondissements, mais pas seulement.

Paris-Rive-droite-sans-voiture-en-2016-810x455

Un projet qui est loin de faire l’unanimité

Toutefois, Anne Hidalgo, persiste et signe « En tant que maire de Paris, représentante des parisiens et ayant la responsabilité́ de protéger et d’améliorer leur cadre de vie, je ne suivrais pas cet avis consultatif de la commission d’enquête ». Elle rappelle, entre autres, que les parisiens ont déjà choisi dans les urnes, lors des dernières élections municipales, de soutenir ce projet. Elle va même jusqu’à accuser le rapport d’être « partial et à charge » alors que la pollution de l’air tue chaque année 48.000 personnes en France dont 6.500 à Paris selon Santé publique France. Encore un chiffre à vérifier dans sa réalité scientifique.

5668819_1

Les places « réinventées » pour mieux rejeter les voitures

Il faudra donc surement compter avec la fermeture des voies sur berge rive droite à partir de maintenant. En effet, elles ne rouvriraient pas après la période de « Paris Plage ». Anne Hidalgo le confirme « il y a une absolue nécessité́ d’offrir aux piétons les voies de la rive droite ». Elle présentera donc au prochain Conseil de Paris une délibération visant à valider définitivement ce projet.

SYTADIN

L’Ile-de-France, une région saturée avec de fortes conséquences économiques

Cette fermeture s’ajoute aux fortes contraintes de circulation provoquées par les nombreux chantiers parisiens ainsi que le projet de refonte de 7 places avec une sévère limitation de la circulation automobile, qui concerne les places de la Bastille, la Nation, le Panthéon. Gambetta, Madeleine, Italie, les Fêtes.