Transporteurs

PARIS la politique restrictive ne passe pas pour les transporteurs

autocar-paris
Jean-Yves Kerbrat

L’OTRE rejoint le FNTV pour s’opposer à la politique de la ville de Paris vis-à-vis du transport routier et la circulation des autocars « la Profession dit « STOP ! » et annonce une mobilisation le 20 décembre 2016.

parkingsautocars-paris

« Trop c’est trop ! Sous couvert du développement d’une politique environnementale volontariste, la ville de Paris persiste à stigmatiser le transport routier par autocars. Devant cette situation devenue insupportable, l’OTRE en concertation avec la FNTV, décide d’exprimer son profond désaccord par l’organisation d’une manifestation le 20 décembre prochain. » écrit Jean Christophe Gautheron, secrétaire général OTRE Auvergne Rhône Alpes qui précise que la profession ne remet pas en question l’axe de développement de solutions alternatives, mais elle réitère que la démarche doit être plus réaliste et en adéquation avec les moyens aujourd’hui mis à disposition. L’OTRE dénonce donc les méthodes de la maire de Paris qui persiste à agir en concertation « trompe l’œil » et à ne pas entendre les cris d’alarme de toute la profession.

anne-hidalgo

Anne Hidalgo et son adjoint aux transports l’écologiste Christophe Najdovski

L’augmentation usuraire de la tarification du stationnement des autocars à laquelle doivent faire face les entreprises de transport routier et la politique systématique de diabolisation du diesel voulue par la maire de Paris ont fini d’exaspérer des professionnels autocaristes sans qui l’économie du tourisme ne peut s’exercer dans Paris. Ils pourraient être rejoints par les transporteurs de marchandises tout aussi pénalisés. Les transporteurs ont donc décidé de manifester leur mécontentement dans la rue le 20 décembre prochain.

5-livraison_sur_paris

Les transporteurs routiers également à saturation

Par la voix de ses organisations professionnelles, les transporteurs demandent des engagements immédiats, fermes et formels de la ville de Paris, sur le respect des textes définissant les normes de véhicules à faibles émissions, incluant les moteurs de norme Euro VI, la révision du calendrier fixant les interdictions de circulation des véhicules dont la norme est inférieure, en respectant un échéancier économiquement et technologiquement réaliste au-delà de 2020 et la remise à plat de la politique du stationnement des autocars sur Paris et l’annulation de la hausse des prix du stationnement au 1er janvier 2017.

paris

Que de temps perdu dans les embouteillages …

« Sans réponse à ces demandes claires, le constat sera fait que la maire de Paris n’a aucune considération pour un secteur d’activité dynamique, porteur d’avenir, d’emplois, maillon essentiel de l’économie touristique de Paris et engagé dans la transition environnementale.

Les professionnels en tireront les conséquences par la mobilisation du 20 décembre 2016. » conclut le représentant de l’OTRE.