Les News

Novacom : des nanosatellites en orbite dès 2021

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
Ban_cofisoft


Novacom, société du Groupe CLS (filiale du CNES), travaille sur la première constellation européenne de nanosatellites développée pour l’Internet des objets.

Baptisée Kinéis, ce dispositif, utilisé dans le monde du transport, permettrait de lutter contre les vols de moyens de transport et de frets internationaux, d’identifier le statut de matériels tels que des générateurs déployés dans des zones sinistrées ou désertiques, de simplifier et d’optimiser la gestion des collectes de déchets, de certifier le bon acheminement des biens au-delà des frontières, etc. En bref, grâce à l’Internet des objets, les professionnels comme le grand public auront accès à un service de localisation et à une connectivité satellitaire mondiale et universelle.

« Cette constellation unique nous permettra d’améliorer notre proposition de valeur en connectant n’importe quel objet, éliminant les barrières d’accès liées à une connectivité complexe, à des réseaux restreints ou encore à des coûts prohibitifs. Cette toute nouvelle connectivité nous permettra d’offrir un suivi encore plus étendu des flottes et actifs opérés par nos clients.  Nous utiliserons dans peu d’années ces satellites dédiés à l’IOT, confirmant ainsi notre passage de l’industrie spatiale au New Space. Nous proposerons, très rapidement, à nos clients la multitude de services qui y seront associés, avec l’indépendance qui nous caractérise », explique Julien Dauvet, Directeur général Novacom Services.

La mise en orbite des 20 nanosatellites est planifiée pour 2021, année durant laquelle le nombre d’objets connectés dans le Monde devrait dépasser les 70 milliards. Pour avoir un ordre d’idée, aujourd’hui, seuls 10% de la surface de la terre est connectée.

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft