Les News Vie des entreprises

Mouvement Gilets Jaunes, une 3ème semaine à haut risque pour le transport routier

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Suite à un week-end catastrophique où la France était le centre médiatique du Monde, rien n’est réglé … La semaine commence avec son lot de blocages et de dégradations, insupportables pour les citoyens comme pour l’économie.

Le samedi 1er décembre, la côte basque a été à son tour touchée par environ 150 Gilets Jaunes qui ont bloqué des poids lourds au péage de Biriatou et 200 Gilets jaunes au péage le Biarritz La Négresse. Résultat, plus de 30 kilomètres d’embouteillages côté espagnol dans le sens Sud/Nord faisant intervenir la police espagnole et la police française. Cela se poursuit ce lundi 3 décembre, où certaines perturbations sont recensées par le réseau France Bleu

Bretagne: les dépôts pétroliers de Brest et de Lorient restent bloqués ce lundi. A Rennes, des gilets jaunes campent toujours devant le centre des impôts. Plusieurs barrages sont en place dans le Finistère, le Morbihan ou les Côtes-d’Armor. La préfecture du Finistère met en place des restrictions pour l’achat de carburant  : pas plus de 30 euros par personne.

Gard : depuis deux semaines, le préfet a décidé de fournir en priorité les véhicules d’urgence face à un manque de carburant.

Hérault : l’A9 est coupée à la circulation entre Sète et Béziers, à cause d’un blocage à Agde.

Loire-Atlantique : des ralentissements ont lieu sur plusieurs ronds-points à proximité de la raffinerie de Donges.

Pyrénées-Orientales : de très importants bouchons ont lieu ce matin à la frontière franco-espagnole sur l’A9 ? au niveau du Perthus et du Boulou. Dimanche soir, les CRS sont intervenus pour déloger les gilets jaunes sur le péage Perpignan-sud. Ils ont essuyé des jets de projectiles.

Sarthe : une centaine de gilets jaunes sont regroupés devant le dépôt pétrolier de la zone industrielle sud du Mans ce lundi matin. Ils en bloquent l’accès depuis dimanche soir.

Evidemment ce n’est pas tout et chacun peut se faire piéger à chaque carrefour en fonction d’initiatives locales.

Les bâtiments administratifs et ateliers de Vinci, incendiés sur l’A9 à Narbonne Sud

Des faits très graves se produisent un peu partout sur le territoire. Exemple, les locaux de Vinci Autoroute et la gendarmerie située sur le péage de Narbonne sur l’autoroute A9 ont été incendiés dans la nuit de samedi à dimanche au cours d’une manifestation des gilets jaunes qui étaient sur place depuis plusieurs jours. Les locaux du PC Sécurité sont détruits et les ouvriers logés sur places ont été évacués.

Les accidents aussi se succèdent. Le plus grave du week-end. Un artisan âgé de 27 ans, au volant de son utilitaire, est décédé à Arles dans la nuit de samedi à dimanche après avoir percuté un poids-lourd vers deux heures du matin sur la Nationale 113, au niveau d’un barrage filtrant de gilets jaunes. Le poids-lourd était immobilisé, tous feux éteints, en raison du bouchon. La victime aurait percuté de plein fouet le camion avant d’être heurtée à son tour par un autre véhicule. Dans ce choc très violent. Le conducteur du poids-lourd, légèrement blessé, a été transporté à l’hôpital. « Un drame lié directement au barrage de gilets jaunes. Ce barrage filtrant a provoqué un embouteillage de 10 km sur un axe où les véhicules continuaient d’arriver. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie. » précise le procureur de Tarascon.

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft