Équipement pour véhicules Vie des entreprises

Un mort, un blessé grave … l’arrimage, ça ne s’improvise pas dans le transport routier.

Les photos de l’accident sont © SDIS de l'Hérault
Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Dans la formation d’un conducteur routier, il y a un certain nombre de priorités. L’arrimage des charges en sans doute la plus importante … alors que penser lorsqu’un camion décharge dans un virage des contrepoids en béton destinés à sécuriser une grue … sur une voiture de passage ! c’est insupportable … Nous sommes le mercredi 22 août sur une petite route tranquille de l’Hérault, la départementale 13 pour ceux qui connaissent, exactement à Taussac-la-Billière. Dans une voiture, quatre passagers, membres d’une communauté religieuse voisine. Une religieuse de 51 ans est décédée, le passager avant est gravement blessé, les deux autres passagers ont été blessés plus légèrement et traumatisés pour longtemps. Deux hélicoptères sont mobilisés.

Comment en arriver là, sinon une chaine d’incompétences 

Voilà le fait divers … malheureusement trop courant … un peu comme le téléphone au volant que nous évoquions précédemment. Le professionnalisme se perd, semble-t-il. Comment peut-on en arriver à de telles situations alors que chaque années 10 000 accidents (environ) surviennent par  la défaillance des dispositifs d’arrimage due à leur vétusté, parfois en raison d’un défaut total de matériels ou d’équipements mais surtout par méconnaissance des techniques de sécurisation des charges.

Le bon arrimage s’apprend dans tous les centres de formation. Ici Aftral à Rungis(94)

Les conséquences civiles et financières sont trop graves pour que les conducteurs, les entreprises (en tant que personnes morales) qui effectuent des opérations de transport, leurs dirigeants ainsi que les chargeurs, sous-estiment l’importance de l’arrimage. Pourtant, des entreprises distribuant le matériel adéquat proposent des formations accessibles à l’ensemble des acteurs du secteur qu’ils soient logisticiens, transporteurs ou chargeurs… toute la chaine a sa responsabilité. Ces formations ont pour but, d’une part, de sensibiliser les personnes sur le sujet normatif ainsi sur les aspects juridiques liés aux responsabilités respectives de chaque partie. 

Des tests sérieux prouvent la dangerosité d’un mauvais arrimage

D’autre part, les formations permettent de se familiariser avec les différentes techniques d’arrimage qui peuvent être mises en œuvre en fonction des situations particulières qui se présentent pour chaque chargement … et oui ! chaque chargement est différent ! « L’objectif premier de ces formations est bien sûr d’augmenter les conditions de sécurité pour tous les usagers de la route.  Elles donnent aussi aux conducteurs plus de sérénité en cas de contrôles. En plus, il faut rappeler que les éléments d’arrimage sont très peu couteux comparés aux risques encourus, encore faut-il savoir les utiliser correctement » rappelle Pierre-Louis Sounié, directeur général de Forankra, l’un des spécialistes européens de l’arrimage. Nous allons suivre ce sujet, décidemment trop important pour être laissé de côté.

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft