Les News

Migrants à Calais, barrage routier, un mort !

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Alors que dans la nuit de dimanche à lundi, vers 4 heures du matin, des migrants se trouvaient sur l’autoroute A16 au niveau de l’échangeur 49, un poids lourd, qui avait dû s’arrêter à cause d’un barrage constitué de branches et troncs d’arbre, a été la cible de jets de pierre et divers projectiles. La préfecture du Pas-de-Calais avait alors confirmé que l’incident a été de courte durée, car la police est intervenue rapidement.

Beaucoup plus grave dans la nuit, le mardi 20 juin, le conducteur d’une camionnette a trouvé la mort, vers 3h45, toujours sur l’A16. Selon nos confrères de France Bleue Nord, l’homme, un polonais, est mort dans l’incendie de son véhicule suite à un accident, qui s’est produit entre les sorties 49 et 50 de l’autoroute, causé par un barrage de troncs d’arbres dressé par des migrants d’origine érythréenne. Des poids lourds avaient dû s’arrêter en pleine voie et la camionnette les a percuté.

Neuf migrants d’origine érythréenne, suspectés d’avoir disposé les troncs d’arbres sur la route, ont été interpellés et placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte. L’autoroute A16 était coupée ce matin dans ce secteur et une déviation locale mise en place. Ces graves incidents qui se multiplient, sont très inquiétants pour les semaines à venir. Les transporteurs vont être obligés de prendre des dispositions. Mais c’est plus compliqué lorsque les conducteurs sont pris au piège.

Dans un communiqué diffusé en fin de matinée ce mardi, la FNTR et TLF, tirant la sonnette d’alarme sur la problématique des migrants à Calais, déplorent un accident dramatique impliquant un conducteur routier. En rappelant que, malgré le démantèlement du camp de réfugiés fin 2016, la période estivale reste propice à l’afflux de migrants en Europe et plus particulièrement à Calais. Ces populations désespérées recourent à tous les moyens, y compris illégaux, pour tenter de passer vers le Royaume-Uni. « La FNTR et TLF rappellent avec fermeté que le transport routier et notamment les entreprises de transport du Calaisis, sont les premières victimes de cette situation qui ne manquera pas de s’intensifier.

Dans la journée du mardi 20 juin, le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a annoncé qu’il se rendrait sur place rapidement, mais également à Vintimille, fontière italienne, où se regroupent beaucoup de migrants.

(photos d’illustration)

Ban_Solutrans_2017

Commentaires

commentaires

Solutions_Home