Transporteurs

Martinique le transport routier lance un ultimatum

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Las de ne pas être écoutés par leurs donneurs d’ordre et les pouvoirs publics, les transporteurs martiniquais ont organisé une conférence de presse mardi 7 février, en intersyndicale comprenant Unostra Martinique, Collectif Carburant STMD, Sotramca, CRTM, autour d’Olivier Trompette, le président de l’UNOSTRA Martinique, pour dénoncer, « le  ras le bol d’une situation professionnelle qui n’a que trop duré. »

les membres de l’intersyndicale

Les transporteurs ont témoigné de l’injustice subit dans le dossier de la détaxe de gazole.  Soit 8 000 litres détaxés par an, pour une entreprise de transport routier, quel que soit le nombre de poids lourds et le carburant consommé, en moyenne 20 000 litres. « Mais nous dénonçons également la gangrène d’une politique des prix bas pratiquée par certains chargeurs, et bien sûr la réglementation européenne sur le temps de conduite et de repos inapplicable sur l’Ile en raison de l’absence chronique de parkings. » explique Olivier Trompette.

Face à une menace de mouvement de grève impactant toute l’Ile, Olivier Trompette et l’intersyndicale ont été reçus par la DEAL de Fort de France sans que l’on ne connaisse le résultat de cette réunion. Une demande d’audience a été transmise à la CTM, institution régionale en charge du dispositif de la détaxe sur le carburant. Sans mesures concrètes, les transporteurs promettent une grève sur l’ile.

Commentaires

commentaires

Solutions_Home