MAN Poids lourds

MAN 2017 entraine le transport routier sur un air de samba

Jean-Yves Kerbrat

Quel drôle de titre ! Mais il a bien une double signification … d’une part les ambitions du constructeur membre du groupe Volkswagen qui ambitionne une année 2017 portée par les innovations et évolution de gamme mais aussi le lancement de RIO, qui n’a rien à voir avec une ambiance brésilienne survoltée, mais plutôt avec une ouverture au monde digital et des services adaptés au transport routier de demain. RIO, la nouvelle entité du Groupe Volkswagen Truck & Bus, sera lancé officiellement en juin 2017 et s’appuie sur une plateforme digitale ouverte à tous les acteurs de la logistique. Les partenaires initiaux de RIO sont, entre autres, Continental, Schmitz-Cargobull, Krone, Meiller et Tom Tom. Alors que les partenaires en matière de solutions sont Microlise, Telogis et Idem, en plus des logiciels BNS et LIS. L’équipe en charge de RIO collabore aussi avec des start-ups telles que Synfioo, ParkHere et Loadfox. Ce « metling pot » va bien dans le sens des entreprises qui ont besoin de globaliser et d’être informées en temps réel dans un monde professionnel où la concurrence est rude.

RIO ouvre une nouvelle voie

D’autre part, la conception des camions, au stade Euro6, comprend de puissants ordinateurs capables de prouesses à qui sait optimiser leurs performances. Cela donnera aux clients de MAN la possibilité de bénéficier d’outils de pilotage de leur activité plus « décisionnels », et surtout intégrant un plus large spectre de données dans le domaine social mais aussi des informations sur la conduite ou la maintenance. De plus, ces outils de pilotage pourront fédérer, au sein de tableaux de bords uniques, les données de l’ensemble des éléments du véhicule (camion, équipements, remorque, pneumatiques) et au-delà de la flotte entière quelques soient les marques et types de camions la composant.

TGE le petit dernier

Voilà donc le gros de l’actualité télématique du constructeur. Il reste que si, en 2016, l’activité globale de MAN a été un peu à la peine, le constructeur, qui a immatriculé 4910 véhicules, sur un marché en forte progression, détient quelques pépites sur le marché de la construction où il progresse de 25% avec 821 immatriculations. Les bennes supérieures à 26 tonnes (14,9% du marché), toupies à béton (24,4 %) et activités forestières (13,8 %). Les services (Telematics, Profidrive) at autres contrats d’entretien se sont développés. Reste qu’en 2017, MAN attend de bons résultats de la gamme TG dont la production a débuté en janvier 2017. A travers sa nouvelle Gamme TG, MAN met en valeur une nouvelle chaîne cinématique, une augmentation des puissances moteur de 20 CV, de nouvelles boîtes de vitesse plus rapides dans le changement des rapports, une nouvelle ergonomie des sièges en plus une décoration de l’intérieur de la cabine plus accueillante.

Les MAN sont à l’aise hors des chemins carrossés

2017 est aussi l’année de lancement du TGE, un utilitaire léger qui va permettre à MAN de compléter efficacement sa gamme. Les services seront calqués que ceux des véhicules lourds avec plus de 300 configurations possibles. Premières livraisons avant l’été.

Commentaires

commentaires