Les News Vie des entreprises

Lundi 18 mars à 20h00, blocage de l’A16 par les transporteurs

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


Trop c’est trop. Après la rencontre entre les douaniers et leur ministre de tutelle, le mardi 12 mars, à Paris, les 14 millions d’euros proposés par le gouvernement n’ont visiblement pas suffit. L’allongement des formalités douanières se poursuivent et les transporteurs, pris en otage, sont excédés, non seulement ceux qui sont en transit vers le Royaume-Uni, mais aussi les transporteurs régionaux durement impactés par le stockage des poids-lourds qui n’épargne personne.

Le mouvement des transporteurs des Hauts-de-France, qui prend effet lundi soir à 20 heures est à l’initiative de la FNTR Pas-de-Calais. « Nous avons fait une déclaration en préfecture. Notre projet est d’organiser un blocage partiel avec un filtrage des camions par destinations, port de Dunkerque, port de Calais et tunnel sous la Manche, tout en laissant circuler les camions pour les désertes régionale et nationale et les voitures. Nous avons prévu une identification des véhicules selon leurs destinations. » explique Sébastien Rivera, délégué général de la FNTR dans le Pas-de-Calais qui poursuit « Nous voulons montrer aux autorités qu’il est possible de ne pas arrêter tout le monde, mais seulement ceux qui sont impactés par la grève du zèle des douaniers ».

L’opération est prévue sur l’autoroute A16 à Ghyvelde, sens Belgique-France « Notre souhait est de démontrer que cette situation est insupportable et impacte gravement l’activité du transport routier. Nous sommes prêts à rester sur place le temps qu’il faudra » prévient Sébastien Rivera. L’autoroute A16 est régulièrement embouteillée depuis le 4 mars et les transporteurs routiers dénoncent une prise d’otage à cause de la gestion hiératique du stockage de tous les poids-lourds sans discernement, quel que soit leurs destinations. Une situation au détriment de tous les professionnels à commencer par les conducteurs. Affaire à suivre.

Commentaires

commentaires