Le camion connecté

L’IoT logistique débarque !

Renaud Chasle
Ecrit par Renaud Chasle
Solutions_Home


Dans le transport la nécessité de traçabilité sans faille des marchandises se traduit par la propagation massive d’objets connectés, capteurs de mesure et autres balises de positionnement. Ces matériels intégrés aux véhicules par les constructeurs et équipementiers automobiles assurent la communication des objets entre eux et avec les logiciels utilisés par les gestionnaires de flotte. Ils utilisent pour cela les réseaux de communication sans fil « traditionnels » mais aussi depuis quelques temps de nouveaux réseaux dits basse fréquence dédiés à l’internet des objets. En France c’est notamment la start-up toulousaine Sigfox qui tente d’imposer son réseau éponyme pour les usages logistiques. Elle a notamment noué un partenariat avec Traqueur pour le déploiement de la balise Traqueur nano sur son réseau européen de données que les deux acteurs viennent d’étendre à 32 pays. Ainsi le traqueur Nano dispose à la fois des fonctionnalités de la radiogoniométrie UHF, offrant la capacité de localiser des objets enfouis et cachés (repérage indoor et souterrain) et dispose par ailleurs d’un module GPS de haute sensibilité pour transmettre, dès que la balise bouge, sa position via le réseau Sigfox.

En face la concurrence s’appelle notamment LoRa Alliance, le réseau IoT de Bouygues Telecom et Orange, et demain Nokia. Le géant des télécommunications vient d’annoncer le lancement de Wing, un réseau IoT mondial, opérable sur tous les réseaux locaux quels que soient leurs modèles techniques. Nokia doit encore nouer les accords avec les opérateurs locaux mais arrive en force avec ce projet dont le déploiement en France devrait démarrer au second semestre 2017 sur l’ensemble des réseaux disponibles : cellulaires 2G, 3G, 4G, Wi-fi, satellites, LPWAN, LoRa, Sigfox etc. L’enjeu est de taille : enfin mettre en place un réseau planétaire pour garantir la non rupture des transmissions de données des objets connectés où qu’ils se situent, sans problématique de roaming ni de coûts variables d’un réseau à un autre. Le système fonctionnera grâce à une carte SIM virtuelle liée à chaque objet. Nokia prévoit d’adresser prioritairement les secteurs IoT du transport, de la santé et de la sécurité. Wing proposera donc toutes sortes de services annexes associés, telles que l’analyse de données, la facturation aux utilisateurs ainsi que la sécurisation lors de l’échange des données.

Commentaires

commentaires

Solutions_Home