High-tech

L’innovation challenge Valeo récompense sa troisième série de lauréats

dows-1er-prixtech-innovation
Catherine Bernard

La Turquie était à l’honneur ce vendredi à Paris, puisque deux équipes d’étudiants turcs ont été récompensées par le troisième innovation challenge organisé par Valeo. Deux, sur les cinq lauréats puisque le jury de 12 experts a fait, pour l’occasion, une entorse aux règles du challenge : « nous avons décidé d’octroyer trois seconds prix dans la nouvelle catégorie  « nouveaux modes d’utilisation de la voiture » (dotés de 10 000 euros chacun), et deux premiers prix pour les équipes ayant planché sur l’innovation technologique (dotés de 100 000 euros chacun)», a expliqué Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation. Au lieu donc, d’un premier et d’un second prix dans chaque division. Explication :  le niveau un peu moins mature des propositions réalisées en matière d’usages, sans doute en raison de la nouveauté de la catégorie.

Le palmarès a donc récompensé cinq projets. En matière technologique, l’équipe « Clear and Clever » de l’université de Marmara en Turquie a développé une caméra infrarouge destinée aux véhicules autonomes. « Ces véhicules sont bourrés de capteurs, mais l’un manque pour l’instant au compte : la caméra infrarouge, qui permet de détecter la présence d’êtres vivants la nuit. Car ce sont des caméras extrêmement coûteuses », a expliqué Jacques Aschenbroig, PDG de Valeo. Les étudiants turcs ont réussi, d’une façon ingénieuse à concevoir une caméra au coût compatible avec ceux de l’industrie automobile.

Clear & Cleaver, 1er prix tech innovation

Clear & Cleaver de l’université de Marmara en Turquie

Le second grand prix est revenu à l’équipe the « Dows » des Mines ParisTech. Là encore, les étudiants ont su imaginer une solution ingénieuse et low cost à un problème réel : comment éviter qu’un automobiliste -ou ses passagers- n’ouvrent une portière lorsqu’un motocycliste ou un cycliste se trouve à proximité ? Ils ont, tout simplement, détourné l’usage d’un capteur Valeo déjà existant.

Dows, 1er prix

L’équipe de Dows des Mines ParisTech

En matière d’utilisation du véhicules, les trois prix récompensent des projets très divers : l’équipe « The Globalist » de l’université de Tokyo a imaginé comment les batteries des véhicules, rechargées et inutiles, par exemple le soir, pourraient, grâce à leur mobilité, venir produire de l’électricité autre part – dans une maison par exemple- mais aussi dans des endroits où le réseau électrique est défaillant. La seconde équipe turque « The renovate », de l’université d’Istanbul,  a développé une solution de réduction de la congestion du trafic par une offre de trajets pré réservés et dynamiques, évoluant en fonction de la densité du trafic. Enfin, l’équipe The Mahuaz, de la Northwestern University aux Etats-Unis, a imaginé comment transformer l’habitacle d’une voiture autonome en salle de fitness. Histoire que le conducteur profite de son trajet pour entretenir sa forme !

the-globalists

L’Équipe de « The Globalist » de l’université de Tokyo

Valeo en a profité pour lancer l’édition 2017 du challenge, avec deux nouveautés : pour la première fois, des enseignants pourront se joindre aux équipes d’étudiants. Les lauréats pourront en outre, s’ils le souhaitent, bénéficier de l’aide de Valeo pour intégrer un incubateur et passer ainsi à l’industrialisation de leur produit.

« Ce challenge », a rappelé Jacques Aschenbroich, «  est un moyen pour Valeo de découvrir de nouvelles universités, de nouveaux talents, tout comme l’entreprise reste en veille sur les start-ups ».