Poids lourds

Les véhicules industriels mènent le bal

en 2016, DAF affiche la meilleure progression parmi les constructeurs de poids-lourds
Jean-Yves Kerbrat

En progression le transport routier fait mieux que le déplacement individuel, les poids-lourds mieux que les voitures … De janvier à décembre 2016, les différents marchés des véhicules ont tous amélioré leurs scores, voitures particulières + 5,1% avec 2 015 193 immatriculations, utilitaires légers + 8,1% avec 410 092 immatriculations et véhicules industriels (plus de 5 tonnes) avec un beau plus 13% et 47 148 immatriculations par rapport à 2015.

renault-trucks

Renault Trucks défend ses parts de marché

Les Véhicules industriels affichent une progression qui fait plaisir de +13%. Avec 47 148 immatriculations sur l’année 2016, contre 41714 en 2015, le marché français du véhicule industriel de plus de 5 tonnes se redresse mais il est encore loin du plus haut de 2008 qui culminait à 57361 véhicules immatriculés … mais était descendu un peu plus tard à 35428 en 2010. Parmi les 7 principaux constructeurs, il y a pourtant des différences notables. Si Renault Trucks, ex-constructeur national, réalise encore le meilleur score avec 12538 immatriculations ses parts de marché se réduisent d’année en année sous la pression de ses concurrents. Avec 26,57% de parts de marché, nous sommes loin des plus de 30% d’il y a six ans en arrière. La seconde marche du podium est toujours occupée par Mercedes, 7089 immatriculations, 15,02% de parts de marché et 15,70% de progression.

img_3143

Scania vient de renouveler sa gamme

Ensuite, certains ne s’attendaient peut-être pas à trouver DAF sur la troisième marche. Pourtant, la filiale européenne du géant américain Paccar a immatriculé 5876 poids-lourds en 2016 avec 12,32% de parts de marché et la plus belle progression de 23,19%. Avec une gamme étendue, une politique commerciale bâtie sur un réseau de concessionnaires indépendants, une stratégie de véhicules carrossés, des services toujours plus développés et des tracteurs qui se vendent bien, DAF ne compte sans doute pas s’arrêter là … Volvo talonne DAF à la troisième place, pas de beaucoup, 5790 immatriculations, 12,27 PDM (parts de marché) et une progression sur 2015 de 10,90%. Iveco, 5260 immatriculations qui profite pleinement des camions fonctionnant au gaz et Scania 5220 avec une belle progression de 19,81%, suivent devant MAN 7089, 10,39% de PDM et 7,12% de progression. Il reste ensuite 573 immatriculations à répartir entre Fuso qui progresse bien, Liebherr dans les véhicules spéciaux, Isuzu et quelques véhicules isolés.

renault-kangoo-electrique-2

Renault Kangoo, à fond la carte électrique

Dans la catégorie véhicules utilitaires légers neufs, avec 410 092 immatriculations de janvier à décembre 2016, le marché français de moins de 5,1 tonnes est en hausse de 8,1%. Le palmarès place Renault sur la première marche avec 133 322 immatriculations, viennent ensuite Pageot (65 771) et Citroën (62 418) puis Fiat (36 626), Ford (25 537), Mercedes (19 765), Volkswagen (18 359), Nissan (10 121), Opel (6993). En ce qui concerne les véhicules, c’est le Kangoo qui est en tête (38 668 immatriculations) puis vient la Clio version entreprise, le Citroën Berlingo, Fiat Ducato, Renault Master, Renault Trafic, Peugeot Partnet, Peugeot 208 entreprise, Citroën Jumpy et Jumper.

clio10

Renault Clio indétrônable catégorie voiture de société

Du côté des voitures particulières, sur les douze mois de 2016, avec 2 015 193 immatriculations, le marché français est en hausse de 5,1 % en données brutes (253 jours de janvier à décembre 2016 et 252 jours de janvier à décembre 2015). Le top 10 dans l’ordre aligne Renault Clio IV, Peugeot 208, Peugeot 308, Renault Captur, Peugeot 2008, Dacia Sandero (première importée), Citroën C3, Renault Megane, Citroën C4, Renault Twingo. En 11ème place, la Volkswagen Polo.