Paroles d'experts

Les constructeurs soutiennent l’UE pour la réduction des émissions de C02

img_3565
Alain Nort
Ecrit par Alain Nort

Le transport routier montre l’exemple. L’association Européenne des constructeurs automobiles (ACEA) presse les décideurs politiques européens de poursuivre leurs efforts pour refléter au mieux la complexité du marché des bus et des camions. Selon elle, les responsables politiques devraient adopter une approche globale, sur l’ensemble des vehicules, pour réduire les émissions de C02 des camions.

Martin Lundstedt, Pdg du groupe Volvo, est également president du conseil ACEA pour les vehicules commerciaux. Il a pris la parole le 21 septembre 2016 lors du salon IAA de Hanovre et a présenté les recommendations des industriels pour réduire les émissions de CO2 plus efficacement, dans la ligne définie par la commission européenne et sa « stratégie pour la mobilité à faibles émissions »

VECTO

VECTO

Depuis 2010, la commission européenne a développé un outil de simulation informatique appelé VECTO. Celui-ci va modéliser les émissions de CO2 engendrées sur un panel aussi large que possible de configurations tracteurs + remorques, toutes marques confondues, en utilisant différents cycles de moteurs poids lourds.

Martin Lundstedt a déclaré: « le marché est diversifié et complexe, camions et bus sont le plus souvent réalisés sur mesure selon les souhaits des clients ou sont conçus pour des missions spécifiques. VECTO peut refléter cette complexité, car il prend en compte des variables qui impactent les émissions de CO2, comme les habitudes d’utilisation, les différentes configurations des véhicules ou encore les différentes charges utiles. C’est un changement majeur. »

Martin Lundstedt, Pdg Volvo Group

Martin Lundstedt, Pdg Volvo Group

Il poursuit: « La plupart des fabricants de camions européens produisent aussi des camions aux USA, en Chine et au Japon. Fort de notre expérience mondiale, nous pouvons dire que l’approche adoptée par le système VECTO est la plus avancée, fiable, au plus près des conditions réelles et de l’expérience-utilisateur. C’est pourquoi nous pensons fermement que les décideurs européens doivent poursuivre sur cette voie »

En utilisant les données collectées par VECTO, la législation européenne sur les certifications d’émissions CO2 des camions demandera une déclaration des valeurs de CO2 pour chaque véhicule produit pour le marché européen, fournissant une méthode crédible et standardisée pour comparer les rendements énergétiques de chaque marque. Lundstedt ajoute: « Avant de définir une direction pour les futures politiques de réduction de CO2, nous devons acquérir une compréhension claire et établir des références – VECTO est un outil nécessaire pour combler nos lacunes. »

L’ACEA relaie aussi une étude ERTICO sur l’impact que les systèmes de transport intelligents peuvent avoir pour encore abaisser les émissions de CO2.  Ainsi, l’analyse du comportement du conducteur et les différents systèmes embarqués peuvent générer 3 à 10 % de potentiel de réduction des émissions (mesures d’éco-conduite, monitoring du pilote et entrainement). En milieu urbain, logistique et systèmes de gestion de flottes, ont un potentiel de réduction d’émissions compris entre 10 et 20%. Enfin, la gestion des conditions de circulation pourra permettre un abaissement de 1 à 7% des émissions, grâce à un ensemble de capteurs intelligents.