High-tech L’exploitation informatique Réglementation TRM le Guide

« LE RGPD, pour progresser »

Le RGPD est l’occasion d'analyser les forces et les faiblesses d’une entreprise dans la protection des données.
Wilfried Maisy
Ecrit par Wilfried Maisy
Ban_cofisoft


Comment appréhender le Règlement général européen sur la protection des données (RGPD), lorsqu’on est une PME de transport ? TRM Le Guide engage ici une série d’interviews auprès des entreprises et de leurs fournisseurs informatiques, que vous pourrez retrouver en ligne ainsi que dans le prochain numéro, en septembre 2018.

Entretien avec Patrick Le Maoult, Responsable Technique et Opérationnel de la société Agir Services , une structure de service de la FNTR (Fédération Nationale des Transports Routiers) Pays de la Loire.

LE GUIDE : Accompagnant les entreprises dans la mise en conformité au règlement général européen sur la protection des données (RGPD), Agir Services lancera en septembre prochain une nouvelle prestation de conseil et de formation. Détaillez-nous cela.

P.L.M. : L’idée est d’apporter une expertise aux entreprises de transport, en réponse à des questions techniques mais aussi organisationnelles. Le RGPD représente une occasion intéressante d’analyser les forces et les faiblesses d’une entreprise dans la protection des données, et plus généralement, dans la gestion des informations. Notre audit touche à l’informatique, mais pas seulement. Nous nous intéressons aux données manuscrites, à tous les types de fichier.
La nouvelle réglementation, au-delà des contraintes qu’elle engendre, autorise une mise à plat des processus de travail dans les PME, pour les amener à progresser. Dans cette démarche, deux collaborateurs d’Agir Services vont être formés à la fonction de délégué à la protection des données (DPD) en juin 2018. Nous irons à la rencontre des PME des Pays de Loire, mais aussi de Bretagne et de Normandie, les régions sur lesquelles nous intervenons, à partir de la rentrée prochaine.

LG : Permettre aux entreprises de grandir, de s’améliorer, c’est aussi l’objectif d’une telle structure, lorsqu’on parle des prestations d’audit de santé, de sécurité au travail, ou encore de transport de matières dangereuses…

Nous développons un ensemble de prestations autour des thèmes de “Conseiller à la sécurité Transport de Matières dangereuses”, et de “Document Unique d’évaluation des risques”, qui rencontrent un besoin croissant dans les PME. En effet, depuis 2001, toute entreprise réalisant des transports de marchandises dangereuses avec panneaux orange doit avoir déclaré auprès des Autorités et en son nom propre un Conseiller à la Sécurité. Nous assurons donc le rôle de conseiller externe auprès des entreprises, qui comprend des missions réglementaires, notamment un audit annuel et une permanence téléphonique pour des questions techniques diverses. Nous réalisons également un rapport annuel obligatoire pour le compte de nos clients. Concernant le document unique, il s’agit de présenter les mesures de prévention identifiées lors de l’accueil des nouveaux arrivants, chaque fois que nécessaire. Notre démarche consiste à identifier et analyser les risques, ainsi qu’à définir un programme d’action à mettre en œuvre.

LG : Quel est à votre sens la marque de fabrique d’Agir Services ?

Notre clientèle représente environ 180 entreprises de transport, et 80 autres qui sont plutôt des chargeurs, dans le grand Ouest hexagonal. Nous cherchons également à nous développer dans les Hauts de France. Nous intervenons sur toute la chaîne logistique. Ce qui nous distingue, c’est sans doute une démarche de long terme, de proximité, avec l’ouverture récente d’une antenne à Pont-Audemer, en partenariat avec les entreprises. Nous les accompagnons dans toutes leurs problématiques réglementaires.

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft