Utilitaires légers

Le marché automobile français se porte bien

Renault_52782_global_fr
Jean-Yves Kerbrat

Pour les 6 premiers mois 2016, le marché français des véhicules utilitaires légers, de moins de 5,1 tonnes, est en hausse de 12,3 % avec 215 447 immatriculations contre 191 888 pour la même période de 2015. Les parts des constructeurs français représentent 63,62 % de ce total, avec 137 077 immatriculations. Renault engrange 32,45% (69918 véhicules) alors que PSA n’est pas loin avec 31,16% (67134 véhicules). Cela correspond à des chiffres qui ne changent pas beaucoup d’une année sur l’autre.

Ducato 03

Beau succès pour le Fiat Ducato

Parmi les constructeurs étrangers, c’est Fiat qui tire le peloton avec 21690 immatriculations (10,07% du marché) en progressant de 13,6% sur la même période 2015, alors que Ford est second avec 13179 immatriculations (6,12%) en progrès de 15,2% avec une gamme renouvelée qui rencontre le succès suivi de Mercedes, 10676 immatriculations (4,96%) qui augmente des ventes d’un spectaculaire 22,7%. A noter que Volkswagen, malgré « les affaires », en 4ème position, a immatriculé 9367 véhicules avec 12,1% de progression et 4,35 % de parts de marché. C’est le Renault Kangoo qui réalise le meilleur score avec 20138 immatriculations (9,3% de parts de marché). Signalons la performance du Fiat Ducato (15991 immatriculations) en troisième position et le Mercedes Sprinter (5661 immatriculations).

IMG_8048

Le Mercedes Sprinter augmente ses parts de marché

Véhicules légers + voitures particulières, il s’est immatriculé 1 317 886 véhicules au cours des six premiers mois de 2016, soit une hausse de 9 %. Pour les voitures particulières seules, avec 1 102 439 immatriculations, le marché français est en hausse de 8,3 % en données brutes (126 jours de janvier à juin 2016 et 123 jours de janvier à juin 2015).