Emplois Vie des entreprises

L’avenir du transport routier commence ici …

Jean-Yves Kerbrat


Pour le transport routier, le futur existe, nous l’avons rencontré … La France compte 51 lycées formant de futurs conducteurs routiers. Parmi ceux-ci, le lycée professionnel Carnot est un très important établissement de formation générale et professionnelle de 1000 élèves à Roanne dans la Loire. Parmi les sections professionnelles en Bac Pro, on en compte en tout sept, il y a la très dynamique section Conducteur Transport Routier de Marchandises. Les 72 futurs professionnels sont répartis en 3 classes de 20 à 25 élèves, de 14 à 18 ans, correspondant chacune à l’une des trois années d’étude. Ceux qui le souhaitent peuvent ensuite poursuivre vers le BTS Transport qui leur octroi l’attestation de capacité par équivalence.

La vie en commun développe la solidarité

Le focus sur ce lycée et sa formation très recherchée compte tenu de la pénurie de conducteurs nous semble particulièrement intéressante, car l’équipe enseignante fait le maximum afin de permettre aux jeunes et futurs pros l’acquisition d’une vision globale du métier, mais aussi, plus largement, l’ouverture d’esprit pour voir plus loin, la France, l’Europe et même le Monde par un certain nombre d’initiatives enrichissantes. Ici, nous nous intéressons à la dernière action qui a conduit les élèves jusqu’à Stuttgart pour une rencontre exceptionnelle avec des jeunes de trois autres pays dans le cadre de l’Entente « Quatre Moteurs pour l’Europe » qui regroupe, depuis bientôt 28 ans, les régions Lombardie (Italie), Catalogne (Espagne), Bade-Wurtemberg (Allemagne) et Auvergne-Rhône-Alpes (France). Historiquement, l’objectif de cette coopération était de contribuer à l’internationalisation des Régions et de promouvoir leurs rôles en Europe et de ses institutions. C’est une réussite.

La conduite économique est au cœur de la formation

Ainsi, les élèves de seconde sont partis pour l’Allemagne avec leurs professeurs. Ils ont consacré un premier après-midi studieux avec les étudiants allemands, espagnols et italiens. Ainsi, ils ont découvert les projets de leurs collègues … en langue anglaise «of course». Après une journée d’échange et de travail, également en anglais, avec nos homologues, un temps fut consacré au tourisme à la découverte de la capitale allemande de l’automobile avec une visite incontournable du musée Mercedes. Le dernier jour, les élèves auront « les yeux remplis d’étoiles » …  puis présenteront leur travail lors d’une grande fête dédiée à l’Europe. Sur scène, deux élèves, Benoît et Charles se sont lancés, dans la langue de Shakespeare, dans une présentation, en image sur grand écran, de la ville de Roanne. Ils rencontrèrent un beau succès …

Des exercices partagés pour apprendre plus vite le métier

Cette expérience pleine de promesse prouve bien qu’un bac pro de conducteur routier n’est pas seulement une auto-école où l’on ne fait que conduire, mais bien au contraire un lieu d’apprentissage multifacettes du métier de conducteur routier de marchandises dans toutes ses fonctions. En plus de la conduite des véhicules, il y a la culture générale, l’exploitation, la manutention, la maintenance préventive, la gestion, et comme ici, la communication au sens large. Depuis 12 ans, la section des conducteurs routiers forme les futurs professionnels du transport routier dans toute sa modernité.

Commentaires

commentaires