Carrosserie

Lamberet, l’actionnaire sera chinois

Distri+ 3_4 arriere
Jean-Yves Kerbrat

Cela fait quelques mois que les informations circulaient. C’est fait, le prochain actionnaire sera chinois. Dirigeants, cadres ou employés interviewés par France3 Rhône-Alpes ne semblent pas inquiets. L’arrivée d’un  nouvel actionnaire, la puissante holding publique chinoise Avic (Aviation Industry Corporation of China), permettra selon les dires (et les espoirs) de trouver les financements nécessaires au développement du carrossier frigorifique. Mais aussi imaginer un développement accéléré à l’exportation. Depuis de dépôt de bilan en 2009 et la reprise par Caravelle, qui détient aussi les carrossiers industriels Benalu et Bennes Marrel (et récemment le transporteur Mory Global, entreprise qui vient d’être liquidée) Lamberet s’est bien développé et emploie 800 salariés. Le chiffre d’affaires a été multiplié par 2, à 140 millions d’euros en 2014 pour une marge opérationnelle de 5%.

Une campagne d’embauches est actuellement en cours, avec 80 recrutements à venir pour maintenir ou même augmenter le rythme de 28 véhicules sortant des ateliers de Saint-Cyr sur Menthon (01). Avec 4 800 véhicules vendus l’année dernière, dont 1 800 semi-remorques, 1 800 véhicules utilitaires et 1 200 porteurs, ses facturations ont progressé de 16% par rapport à 2013. Selon un cadre qui s’exprime sur France3 « L’arrivée d’un investisseur donnera des moyens à une entreprise en pleine forme. Il faut savoir que 80% de nos prix de revient sont constitués de produits achetés. Nous allons avoir davantage de moyens ». Et le nouvel actionnaire les a avec ses 400 000 employés et plus de 20 milliards de dollars de chiffres d’affaires.

Solutrans728x90