Transporteurs

La liste des stations GNV en un clic

Catherine Bernard

Il était temps ! Désormais, les transporteurs pourront, en quelques clics, accéder à la liste exhaustive des points d’avitaillement en GNV.

Ils  sont, aujourd’hui,  69, répartis sur l’ensemble du territoire, dont 43 accessibles aux poids lourds. Mi-2018, leur nombre devrait grimper à 125 (dont 80% accessibles aux poids lourds) et 250 à l’horizon 2020. Et pourtant : obtenir la liste exhaustive et détaillées des points d’avitaillement en GNV (gaz naturel véhicules) n’était pas, jusqu’à aujourd’hui, chose simple.

« Or cette information est cruciale pour tout transporteur qui prévoit d’investir dans des véhicules gaz », expliquait Vinent Rousseau, directeur projet mobilité de GRTgaz, lors d’un point presse destiné à présenter la toute nouvelle base de données et moteur cartographique « Mobilité Gaz Open Data », développée par l’AFGNV (l’association française du gaz naturel pour véhicules) et GRT Gaz, le gestionnaire du réseau de transport du gaz. Difficile en effet d’investir dans une flotte GNV sans l’assurance de pouvoir s’approvisionner facilement et sans détours importants. « Et ce d’autant plus que si un chargeur pouvait, auparavant, envisager d’investir dans sa propre station diesel, l’investissement requis pour une station gnv (environ 1 million d’euros) ferme cette possibilité à beaucoup d’entre eux », a renchéri Jean-Claude Girot,président de l’AFGNV.

Vincent Rousseau, directeur projet mobilité de GRTgaz et Jean-Claude Girot, président de l’AFGNV.

Or le GNV séduit un nombre croissant de transporteurs, soucieux de leur impact environnemental et dont les véhicules diesel se trouvent de plus en plus souvent chassés des agglomérations. Depuis 2015, le nombre d’immatriculations des 3,5t et plus roulant au GNV double chaque année, et devrait atteindre 1400 unités en 2017, faisant de la France le premier marché européen.

Les immatriculations de véhicules de plus de 3,5 tonnes roulant au GNV devraient atteindre 1400 unités cette année

Le nouvel outil développé en open data doit faciliter encore ce développement. A destination des chargeurs, mais aussi des collectivités locales désireuses de développer l’usage de ce carburant sur ce territoire,  et des pouvoirs publics, il permet de localiser les points d’avitaillement, mais aussi de connaître leurs caractéristiques : type de carburant (GNL ou Gnc), type de paiement accepté, etc.

Si l’AFGNV va, grâce à ces développements, mettre à jour son application mobile directement utilisable par les chauffeurs (carte AFGNV), l’idée est aussi que n’importe quel acteur, de Google Maps à Waze en passant par l’association européenne du GNV,  se connectera à la base de données de l’AFGNV pour enrichir ses services.

Cette cartographie permet cependant d’ores et déjà de constater que le GNV intéresse un nombre croissant d’acteurs. Les 69 points d’avitaillement sont en effet opérés par une vingtaine d’acteurs. Gaziers (tels GNVert ou Air Liquide), pétroliers (Total), start ups (GazUp), syndicats d’énergie (Sigeif en Ile de France, Liger à Locminé, etc.) , et même chargeurs (Proviridis Vgas).

Nul doute que l’offre se structurera dans les années à venir. Mais cette multiplicité des initiatives témoigne en tous cas de l’intérêt que suscite désormais le carburant !

Ban_Solutrans_2017

 

Commentaires

commentaires