IVECO

Iveco a choisi le gaz comme vecteur de croissance

Iveco Daily IMG_6598
Jean-Yves Kerbrat

Une entreprise doit avoir ses points forts pour se démarquer de la concurrence sur un marché très disputé.  C’est la voie qu’a choisi avec succès Iveco qui est le constructeur le plus avancé dans le domaine des moteurs fonctionnant au GNV avec plus de 3000 véhicules immatriculés en France depuis 1998.

Le moteur Cursor 8 GNV équipant les Stralis est produit depuis 2004 dans l’usine FPT Industrial de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire). Aujourd’hui, Volvo et Scania proposent aussi des solutions de moteurs fonctionnant au gaz, mais Iveco a de l’avance. Le constructeur a exposé ses camions et utilitaires à Paris au congrès mondial du gaz et plus récemment à expobiogaz.

Il est vrai que le gaz est une énergie qui a l’avantage d’utiliser des moteurs existants étudiés au départ pour le gazole. Moins polluant, le gaz est accepté dans l’univers urbain à la fois pour les bus, les camions, les utilitaires et les voitures sous différentes formes dont le GNL (qui s’appelle aussi GNV) qui est comprimé à 200 bars. Il offre alors une autonomie permettant la moyenne ou même la longue distance dans des conditions économiques intéressantes.

Clement Chandon Iveco

Clément Chandon porte le développement des activités gaz pour Iveco

« Le surcoût d’une installation sur un poids lourd comme le Stralis est de 25000 à 30000 euros. Le retour sur investissement est attendu sous 2 à 3 ans. Puis le gain en coût d’exploitation est de 50 à 60000 € sur 5 ans. Très souvent, ce sont les donneurs d’ordres qui sont moteur dans la décision d’investir. La grande distribution alimentaire, générale ou de l’ameublement aime utiliser des camions moins polluants. Ainsi, Ikea incite les transporteurs à développer une flotte dans toute l’Europe » explique Clément Chandon directeur du Développement des Activités Gaz d’Iveco pour la zone EMEA qui attend un développement sensible des stations de ravitaillement en gaz pour les camions.

Si l’autonomie est aujourd’hui limitée à environ 700 kilomètres, dans l’avenir, les camions pourront parcourir 1500 kilomètres avec un plein. Le transporteur Mendy exploite un Iveco Stralis avec un moteur GNL pour des tournées de 400 à 500 kilomètres.

Gaz station ravitaillement IMG_6620

Les stations GNV doivent se développer

Solutrans728x90