L’exploitation informatique TRM le Guide

Interview de Fabien Dusserre, Directeur France de Trimble Transport & Logistics 

Fabien Dusserre, Directeur France de Trimble, avec Alexis Périnet-Marquet, Director business and product development de TransFollow sur la SITL 2018.
Wilfried Maisy
Ecrit par Wilfried Maisy
Ban_cofisoft


Le fournisseur d’ordinateur de bord Trimble détaille de nouvelles technologies allant de l’intelligence vidéo à la numérisation des lettres de voiture pour XPO, jusqu’à l’intégration de Solid, sa filiale spécialisée dans la donnée sociale.
LE GUIDE : Trimble vient de lancer la version 6 de Solid, sa branche spécialisée dans l’archivage et l’analyse des données sociales des conducteurs. Quels sont les changements pour les utilisateurs ?

FABIEN DESSERRE : Globalement les fonctions restent les mêmes. C’est surtout l’accès à l’information qui change, puisque la nouvelle solution Solid est disponible dans le cloud de Trimble, en tant que solution SaaS (Software-as-a-Service). Cela facilite son déploiement et son accès à différents utilisateurs de l’entreprise de transport, via un navigateur Web. Nous soulignons aussi certains avantages en termes d’activation, de mises à jour et de réductions des coûts opérationnels des logiciels, grâce à des ressources informatiques externalisées.

Solid passe donc d’un fonctionnement client-serveur au full Web. Le TRM est-il prêt à externaliser ainsi les données sensibles que sont les données sociales ?

C’est la tendance du marché, même pour traiter les heures de conduite. Les PME comme les grands comptes se tournent vers des solutions d’hébergement en mode Saas. La sécurisation des informations ne pose plus question, d’autant que nous sommes conformes au nouveau règlement sur la protection des données RGPD.

Quid de l’intégration de Solid à la plate-forme Trimble ?

Pour l’instant, les plates-formes sont séparées. La version V6 de Solid est une première étape. L’accès aux infos de la gestion de flotte et de la gestion sociale sur un seul écran, avec un seul login, viendra sans aucun doute. L’outil “tout en un” est la finalité de nos solutions. Mais chaque chose en son temps. Après tout, le rachat de Solid ne date que de 18 mois… Pour l’heure, Solid et Trimble sont pleinement interfacés, pour une transmission fluide des infos entre les deux plates-formes.

Vous présentez également en avant-première européenne une  « solution vidéo » embarquée. Détaillez-nous cette offre.

Aux États-Unis, Trimble propose des caméras embarquées depuis déjà deux ans, avec un grand succès. Le besoin constaté auprès des entreprises de transport est, en cas d’incident ou d’accident, de pouvoir se défendre sur la base des images. L’objectif est aussi de sécuriser les marchandises, de fiabiliser les opérations à forte valeur ajoutée. En France, le lancement commercial se fera en juin 2018.

Quelles sont les caractéristiques techniques de ces caméras ?

Il s’agit de caméras grand-angle “fish-eye” frontales, latérales et arrière pour surveiller la remorque. Elles sont reliées à un enregistreur numérique embarqué qui compresse et analyse les données brutes, et à un modem de communication 3G/4G pour transmettre les fichiers. Afin de limiter les volumes et donc les coûts de communication, nous stockons d’abord les vidéos en local. En cas de besoin, celles-ci peuvent être « appelées » par l’entreprise pour être visionnées. Des bouts de films peuvent être aussi envoyés automatiquement du camion à l’exploitation, en fonction de paramètres choisis. Par exemple, en cas de stimulation d’un capteur de choc, de freinage brusque ou de virage trop serré… Les mêmes événements peuvent donner lieu à une alerte au gestionnaire de parc. Point important : cette solution est découplée des ordinateurs de bord Trimble. Elle est accessible sur un portail à part. Elle pourra donc être installée sur des flottes équipées d’autres marques télématiques.

En troisième lieu, Trimble a présenté au printemps une solution de lettre de voiture électronique, en interface avec l’éditeur hollandais Transfollow (prestataire spécialisé dans l’échange d’informations et de documents de transport digitaux), et dont le premier client n’est autre que XPO Logistics…

En effet, nous avons parfaitement encapsulé la solution Transfollow dans le menu des ordinateurs Trimble, afin que le chauffeur n’ait à saisir qu’une fois les informations demandées (réserves, photo, signature etc.). Résultat : il valide les étapes nécessaires à la lettre de voiture sur son interface habituelle, sans contrainte particulière.

Chez XPO, cette innovation fait suite au déploiement de Trimble sur une grande partie de la flotte européenne de XPO, avec plus de 2600 équipements installés, associés à une formation des agences, des exploitants et des conducteurs. Pour quel schéma global ?

La solution déployée par XPO vise à intégrer la gestion de documents électroniques conformément à la réglementation en vigueur en France prévue par l’arrêté du 6 décembre 2017. L’objectif est de réduire le flux papier, de sécuriser les flux d’informations, d’optimiser l’archivage de ces documents et de mettre à disposition des clients de XPO les preuves de livraison en temps réel sous format numérique.

En quoi consiste la solution d’informatique embarquée ?

En un boîtier Truck4U installé dans chaque véhicule accompagné de la tablette professionnelle Trimble ou d’un smartphone. La solution permet de gérer les données techniques, sociales et de géolocalisation, ainsi que les données de traçabilité métier. Le conducteur peut effectuer la validation des opérations de chargement et de livraison et prendre en photo d’autres documents annexes. Un logiciel de recadrage et de retraitement automatique des images a été inclus à la demande de XPO pour améliorer la qualité de ces photos. D’autres fonctionnalités comme la navigation poids lourds et un module d’écoconduite sont également disponibles.

Propos recueillis par Wilfried Maisy

Photos WM

 

 

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft