Paroles d'experts TRM le Guide

Interview : Continental VDO prépare le lancement du DTCO 4.0

Renaud Chasle
Ecrit par Renaud Chasle

Sylvain Rousseau, responsable du segment Tachygraphes, Télématique et Services, de Continental VDO, revient sur les enjeux du nouveau tachygraphe intelligent pour les centres agréés et son impact pour les utilisateurs.

Continental a organisé le VDO Tour fin 2018 pour anticiper la mise en place du tachygraphe intelligent en juin 2019. Pourquoi cette démarche et où en est-on du déploiement du DTCO 4.0 ?

À compter du 15 juin 2019, tous les véhicules nouvellement immatriculés devront être équipés de la nouvelle génération de tachygraphe. Mais dès la rentrée 2019, nous livrons les premiers DTCO 4.0 sur les chaines de production des constructeurs de poids-lourds qui anticipent sa mise en place. Iveco et Mercedes seront livrés dès février, suivront Volvo-Renault et les autres avant le 15 juin. Il est probable que des transporteurs recevront des camions équipés du DTCO 4.0 bien avant la date butoir et devront faire étalonner les appareils. C’est pourquoi nous avons organisé le VDO Tour afin d’informer les centres agréés sur la nouvelle réglementation et les aider à anticiper sa mise en place qui nécessite de nouveaux appareils et une formation.

Qu’est ce qui change pour les centres agréés et seront-ils prêts ?

Les 610 centres techniques en France vont devoir réaliser de nouvelles opérations lors de l’étalonnage des tachygraphes et des inspections périodiques : vérifier le fonctionnement de l’antenne DSRC pour le transfert des données légales vers les contrôleurs routiers, vérifier la bonne réception satellitaire du système GNSS intégré et installer de nouveaux scellements sur le capteur de mouvement associé à l’appareil. Pour cela, les techniciens doivent être formés et utiliser soit de nouveaux appareils soit des mises à jour de leurs logiciels d’atelier. En outre les centres agréés auront besoin d’une carte atelier de nouvelle génération pour intervenir sur le tachygraphe intelligent. Continental VDO est prêt en termes techniques et accompagne les centres agrées afin qu’ils soient eux aussi prêts d’ici le 15 mars, date à laquelle l’imprimerie nationale doit livrer les premières cartes ateliers.

Concrètement, que proposez-vous aux centres agréés ?

Nous avons mis à jour la tablette Workshop Tab qui intègre la nouvelle réglementation et nous déployons actuellement les outils nécessaires pour le paramétrage des tachygraphes intelligents, des boîtiers DSRC, des kits GNSS. Continental VDO est prêt à dispenser les formations et nous venons de mettre en place un module e-learning sur le catalogue de formation en ligne de VDO. Cette formation de 45 minutes environ est suffisante pour les techniciens. Nous mettons également à disposition des outils marketing permettant de signaler que le centre est prêt à recevoir les véhicules équipés du DTCO 4.0 (PLV, ILV, flyers).

-Le tachygraphe intelligent fonctionne avec de nouvelles cartes. Quel impact pour les utilisateurs ?

Les cartes tachygraphe de seconde génération intègrent le nouveau cryptage des données du tachygraphe intelligent. Les anciennes cartes entreprise et conducteur, d’une validité de 5 ans, continueront de fonctionner sur le nouvel appareil. Les transporteurs n’ont donc pas à renouveler immédiatement leurs cartes. En revanche, une nouvelle carte atelier est nécessaire aux centres techniques et aux forces de l’ordre pour intervenir et contrôler l’appareil. Les centres agréés ne seront donc capables d’intervenir sur le tachygraphe intelligent que lorsqu’ils auront reçu leur carte atelier, en théorie à partir du 16 mars prochain. Mais globalement, avec le nouveau cryptage des données, l’ensemble des utilisateurs devra mettre à jour ses outils de gestion et d’archivage des données sociales. Continental VDO a anticipé cette transition logicielle et a déjà fait évoluer en conséquence la clé de téléchargement DLK Pro, les boitiers de téléchargement DLD ou encore nos serveurs.

-Les transporteurs bénéficieront-ils de nouveaux services ?

L’interface ITS (systèmes de transport intelligent) va simplifier la connexion de l’appareil à des périphériques tiers et le partage de données. On peut imaginer qu’un calculateur tiers (informatique embarqué, boitier d’écotaxe, smartphone…) connecté en Bluetooth par exemple vienne utiliser les données GNSS du tachygraphe pour géolocaliser le véhicule. Le DTCO 4.0 n’est plus une simple boite noire mais le cœur de l’écosystème de ce qui peut être transmis par le véhicule. Continental VDO propose cette interface ITS systématiquement ainsi que le dongle Bluetooth Smartlink pour connecter les périphériques. Par exemple, via le Smartlink, on peut collecter les données de pression pneumatique issues du système ContiPressureCheck pour les intégrer au logiciel Tis-web de gestion. Dans le cadre de notre projet DTCO 4.0 Ready de mise à niveau de nos gammes matérielles et logicielles, nous lancerons prochainement une nouvelle version de Tis-web intégrant ces nouvelles fonctionnalités et dotée d’une nouvelle interface utilisateur.

Planning DTCO 4.0 :

-Février 2019 : premières livraisons sur les chaines de production de camions
-16 mars 2019 : centres agréés opérationnels pour intervenir sur le tachygraphe intelligent
-16 juin 2019 : tout véhicule immatriculé à cette date doit être équipé d’un tachygraphe intelligent