Logistique

ID Logistics associe le rail et le transport routier pour Danone Waters

regiorail-transportissimo
Jean-Yves Kerbrat

ID Logistics, un des leaders français de la logistique contractuelle, 18500 salariés, a réalisé au premier trimestre 2016 un chiffre d’affaires de 221,5 M€, en progression de +3,4%. Le spécialiste poursuit sa dynamique de développement en proposant des liaisons ferroviaires à Danone Waters qui seront complétées par des liaisons routières. L’appel à ID Logistics, 57% d’un chiffre d’affaires de 931 millions d’euros réalisés en France, a été favorisé par l’organisation logistique basée sur 275 sites dans 16 pays pour une surface de 5 millions de m² d’entrepôts.

id-logistics-transportissimo

ID Logistics s’est adressé à RegioRail créé en 2012, par le logisticien belge Eurorail et la société américaine Railroad Development Corporation (RDC) qui créent une joint-venture (50/50) en France, baptisée RegioRail, qui aura pour but de favoriser l’expansion des OPF, l’acronyme d’opérateur ferroviaire de proximité « Il ne s’agit pas de déployer un dispositif national, indique Eric Debrauwere, à la tête d’Eurorail, mais bien de rester à l’échelle régionale et de travailler avec les entreprises ferroviaires nationales pour la longue distance ». En 2016, les OFP sont au nombre de 11 en France, RegioRail en possédant 5. Ils sont en plein essor, tant sur le plan écologique que sur celui du développement des territoires ou des ports.

bouteilles_devian

La nouvelle organisation permet le transport de 2 millions de palettes par an depuis l’usine d’embouteillage d’Evian, difficilement accessible par la route, afin de parcourir les 120 kilomètres jusqu’à la gare de fret d’Ambérieu dans l’Ain où les wagons sont associés à d’autres trains selon les destinations finales où des camions prennent le relais. Selon la gare d’arrivée, ils sont pris en charge par Fret SNCF, VFLI qui dépend aussi de la SNCF ou ECR une filiale DB Schenker. Ces opérations de transport comptent aussi pour l’exportation. Elles permettront aussi à Danone d’attendre son objectif d’être neutre en émissions carbone à l’horizon 2050.