Transporteurs

Grippe aviaire : L’OTRE demande un plan d’aide aux éleveurs pour le transport routier

Abattoir_Transport_02_BR
Jean-Yves Kerbrat

Depuis le lundi 18 janvier et pour une période de 6 mois, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane LE FOLL, a décidé en concertation avec la filière, de stopper toute mise en place dans les élevages de canards et d’oies afin d’éradiquer la grippe aviaire présente dans de nombreux départements du Sud-Ouest.

Les entreprises de transport routier des départements concernées seront, elles aussi, très directement impactées. En effet, les entreprises de transports de canards et d’oies, mais aussi celles qui font la distribution de l’alimentation animale et l’approvisionnement en matières premières céréalières dans les usines vont voir leur activité disparaitre pendant plusieurs mois.

Dès l’annonce de la décision, l’OTRE a saisi le ministre de l’agriculture, et le secrétaire d’État aux transports, Alain VIDALIES, les préfectures régionales et départementales concernées afin que le plan d’aide annoncé prenne en compte les pertes d’activité et de chiffre d’affaire des PME de transport routier. L’OTRE a fait valoir que le plan d’aide devra tenir compte de l’impact social si des mesures de chômage partiel devaient être prises pendant cette période.

L’OTRE attend désormais de l’État que les entreprises de transport routier au service de la filière soient incluses dans le plan d’aide promis en accompagnement, au même titre que les éleveurs.