Les News Vie des entreprises

Gilet jaune, des drames à répétition et les témoignages de terrain

Jean-Yves Kerbrat


Oui, l’économie via le transport routier, est la première impactée. Jusqu’à quand l’irresponsabilité de quelques-uns va faire souffrir un pays … septième puissance économique mondiale (jusqu’à quand !). Au-delà des problèmes de livraisons qui durent depuis bientôt un mois, il y a la vie insupportable des conducteurs routiers bloqués par milliers. Il faut compter aussi les morts et les blessés sur les barrages. Dernière victime, un jeune homme de 23 ans qui a été renversé par une camionnette polonaise à un rond-point à la sortie du péage d’Avignon Sud. Le conducteur ne parlant pas français, attend un interprète avant d’être interrogé par les gendarmes. Selon France Bleu Vaucluse, le conducteur aurait pris peur, pensant qu’il allait être attaqué. Ce nouveau drame, le 6ème décès depuis le début du mouvement, est à rapprocher de très nombreux témoignages de conducteurs relevés sur les réseaux sociaux.

Selphie d’un gilet jaune jeudi 13 à Avignon Sud. Il annonce la reprise du blocage (photo recadrée)

Voici celui, éloquent, de Jean-Marc (prénom modifié) « Et ben moi je l’ai vécu à Carcassonne. Pour avoir dit non, je ne veux pas être parqué comme un chien au milieu du rond-point et que je n’étais pas le toutou des gilets jaunes, je commence par recevoir un parpaing dans le pare-brise. Un a essayé de me couper les fils du coupe batterie. Je suis descendu pendant que je m’expliquais, ils m’ont entouré et craché dessus et aussi frappé. Ils étaient 50 contre 1 … ils ont des c……s ! Pendant qu’ils me frappaient, un autre est monté dans la cabine et m’a volé 100 euros dans le portefeuille. Les flics m’ont dit – pas de vague, on a votre numéro de plaque. Alors tes gentils gilets jaunes, ras le casque. Par contre, le 24 décembre si l’un m’empêche de rentrer, j’irai en prison, mais lui, il ne fêtera plus jamais Noël ».  La question est bien, comment sortir de cette situation qui semble bloquée !

Les femmes de conducteurs et leur famille ne doivent pas être oubliées. Voici le témoignage de Caroline (prénom modifié) qui parle à propos de son mari routier et répond, lors d’un échange sur Facebook, à une autre femme « Mais est-ce que vous pensez à eux un peu. Ce sont des gens comme vous qui bossent et qui veulent nourrir leur famille !!!! Quand vous les bloquez, comme vous dîtes, vous ne pensez pas qu’ils ont fait des centaines de kilomètres pour livrer pour certains de la nourriture pour vous nourrir bandes de nazes !!!!  Et que vous pendant que vous allez tranquillement rentrer le soir chez, vous retrouver vos proches et bien eux ils seront encore bloqué par des gens qui n’ont toujours rien compris au système, avec la fatigue et surtout EUX aussi ils ont des familles qui les attendent, p… de m…!!!! A bloquer les routiers vous êtes en train de faire couler la France économiquement et qui va payer derrière et bien nous avec nos impôts !!!! Je ne suis pas contre les gilets jaunes, mais pas de cette manière !!! Pensez juste 5 minutes que ce sont des êtres humains comme vous qui cherchent juste à bosser et surtout à pouvoir rentrer chez eux dormir et pour la plupart retrouver leurs gamins qu’ils n’ont pas vu depuis des jours ! »

Transportissimo.com a une forte pensée pour les conducteurs routiers et leurs familles …

Commentaires

commentaires