Paroles d'experts TRM le Guide

Avis d’expert – Comment l’Internet des objets trace les contours de la logistique de demain ?

Renaud Chasle
Ecrit par Renaud Chasle
Ban_cofisoft


L’avis d’Eric Lanzi, président de GEOCONCEPT

Selon le cabinet Gartner, plus de 20 milliards d’objets seront connectés d’ici 2020, faisant de l’internet des objets (IoT) l’un des marchés les plus porteurs, avec des millions d’applications possibles. Les objets connectés permettent non seulement la traçabilité en temps réel des colis, mais aussi l’accompagnement des livreurs, transporteurs et techniciens sur le terrain – avec les smartphones et la télématique embarquée – transformant la logistique du dernier kilomètre.

Eric Lanzi, président de Geoconcept

L’IoT au service de l’automatisation des tournées

Prenons l’exemple de SITA, spécialiste de la gestion des déchets, qui a doté ses collecteurs de capteurs dédiés afin de suivre à distance leur taux de remplissage. La remontée des informations sur les équipements en temps réel permet de planifier et d’assurer les interventions au bon moment, lorsque le collecteur de déchets est presque plein. Grâce aux poubelles connectées SITA peut connaître le niveau de remplissage en temps réel et donc « prévoir » les volumes à ramasser. Via nos algorithmes seuls capables d’optimiser les tournées dès la planification ou la réception des commandes de transport, le transporteur peut organiser au mieux les tournées sur la base d’une réalité factuelle. Concrètement l’information du niveau de remplissage fournie par le conteneur à ordures connecté vient modifier la priorité qu’on donne au ramassage au sein de la tournée. C’est ici l’IoT qui déclenche les tournées !

Aujourd’hui, près de 80% des interventions peuvent être planifiées grâce à l’automatisation. Les fonctions de planification automatique et temps réel des outils de gestion des interventions prolongent cette automatisation, pour une gestion 100 % automatique de toute la chaine permettant des gains de temps aussi bien pour le client (délai d’intervention) que pour l’entreprise (planification).

D’ici à 2020, 10 % des interventions d’urgence sur le terrain seront triées et planifiées par l’intelligence artificielle selon le dernier Magic Quadrant du Field Service Management de Gartner. GEOCONCEPT a travaillé à une intelligence artificielle qui aide les entreprises à traiter les volumes colossaux de données issues de l’IoT. Le principal bénéfice pour le client est la réduction du temps d’attente. Quant aux planificateurs de tournées et les logisticiens, ils peuvent désormais concentrer leurs efforts sur les opérations complexes qui requièrent leur expertise car, pour calculer l’essentiel des tournées, la machine remplace l’homme avec plus d’efficacité.

E-commerce et livraisons : optimiser le dernier kilomètre

 Selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le e-commerce français vise les 100 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019. En outre, 1 colis sur 3 est désormais livré chez un particulier, contre seulement 2% en 2010. Dans ce contexte, fournir un service de livraison performant représente un avantage concurrentiel indéniable pour les marchands en ligne. Aujourd’hui, les véhicules connectés sont capables de calculer de plus en plus précisément leur horaire d’arrivée estimée (Estimated Time of Arrival, ETA). La télématique embarquée dans les véhicules de livraison ainsi que les applications mobiles dédiées aux conducteurs permettent de faire remonter l’ETA en temps réel auprès du client final, notamment par sms ou email. Les informations tiennent compte de l’avancement du véhicule et des conditions de circulation. Certains services proposent même au client de suivre la position du colis en temps réel, lui permettant de mieux s’organiser pour le réceptionner.

Les potentialités de l’IoT pour optimiser la livraison sont infinies.

Ainsi, le géant du web Amazon envisage d’aller encore plus loin, proposant de livrer le colis directement dans le coffre de la voiture du destinataire par un dispositif de déverrouillage à distance (le propriétaire en déverrouille l’accès depuis une application). Plus récemment, la société a lancé un nouveau service pour assurer la livraison au sein du domicile grâce à un dispositif de verrou et une caméra. La livraison de colis par drone devrait également se développer à en croire les récents investissements en France.

A quoi ressemblera la logistique du futur ?

La logistique en zone urbaine est amenée à évoluer considérablement ces prochaines années. De nouvelles problématiques émergent avec l’évolution des politiques d’accès aux centres-villes mais aussi la multiplication des modes de livraison électriques. Leur autonomie n’est pas la même que celle des véhicules diesel et le rechargement électrique plus complexe que le ravitaillement dans la première station essence venue. Les logisticiens devront donc prendre en compte l’autonomie restreinte de ces modes de transport et la gestion de leur recharge dans la planification des tournées. L’IoT permet déjà de récupérer ces informations en temps réel, au-delà du tracking, pour construire les tournées les plus optimisées possibles.

A mesure qu’évoluent nos modes de transports et nos habitudes de consommation, la logistique devra tenir compte de l’intérêt des donneurs d’ordre, des ressources sur le terrain mais aussi des clients finaux. Il est important d’intégrer les outils IoT étape par étape au sein des entreprises, et d’intégrer les ressources sur le terrain dans les réflexions pour améliorer l’expérience globale de la logistique. Aujourd’hui les gains des logiciels d’optimisation du transport sont quotidiens et facilement identifiables grâce à l’évolution des modèles tarifaires vers le SaaS et l’abonnement à l’usage. Les transporteurs peuvent automatiser la gestion des tournées pour mieux gérer efficacement les aléas et se concentrer sur la prospection et la relation commerciale, avec un retour sur investissement garanti !