Équipement pour véhicules Les News

Flottes multimarques SDPV innove avec les concessionnaires Renault Trucks

renault_truck-1
Catherine Bernard

Commander directement les pièces détachées des camions de sa flotte, même multimarque, et même spécifique, sur un portail géré par un professionnel de l’entretien des utilitaires et camions : c’est le service que teste actuellement SDPV (société de distribution de produits pour véhicules), une société lyonnaise créée en 2004 par, et pour, les 37 investisseurs du réseau de concessionnaires Renault Trucks de l’hexagone.

Jusqu’à présent, son service e+s (entretien et services) permettait aux concessionnaires franchisés de bénéficier de tarifs négociés et de plans de montage sur plus d’1,7 million de références fabriquées par plus de 90 équipementiers et couvrant, tout à la fois, les véhicules, leurs équipements et leur carrosserie.

Depuis le printemps, un portail internet permettant la commande directe est testé auprès de plusieurs dizaines de clients aux profils très divers. Avec l’objectif de peaufiner les fonctionnalités du site, et les besoins des utilisateurs, avant de l’ouvrir plus largement courant 2017.  « Nous constatons notamment un besoin de contact téléphonique de la part de nos clients », explique Nathalie Taillefer, directrice général. La concession joue donc un rôle central dans ce nouveau service, d’autant que la commande passée sur le site arrivera ensuite sur le système d’information du concessionnaire concerné.

img_5601

Autre activité en développement : Fleet One, le service de gestion de maintenance de flottes multimarques.  Une activité qui permet aux concessionnaires franchisés d’assurer l’entretien d’environ 15 000 véhicules très divers, du camion militaire à la brouette électrique, dont 5000 dans le cadre du contrat d’exclusivité conclu en 2012 (et renouvelé depuis) avec l’UGAP  -la centrale d’achat publique placée sous la double tutelle du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie et du ministère de l’Education Nationale-

j-y-kerbrat-aft-atelier

Pour optimiser encore cette maintenance, SDPV teste des boîtiers communicants, adaptables sur toutes les marques, et dont elle a déjà équipé 50 de ces 15 000 véhicules. « Ces boîtiers remontent des informations importantes pour la gestion de l’entretien, comme le kilométrage, l’utilisation du véhicule, etc. », explique Nathalie Taillefer. Fabriqués par la société toulousaine Actia, ces boitiers présentent l’immense avantage de n’être pas dépendants des technologies propriétaires développées par les constructeurs sur leurs dernières générations de véhicules. « Ils permettront aussi de cibler des services comme la formation à la conduite rationnelle », poursuit Nathalie Taillefer.

Au terme de ce test, SDPV proposera une nouvelle offre de services incluant ce boîtier en 2017.