Utilitaires légers

Fiat Pro gamme utilitaires renouvelée et complétée

Talento 08
Alain Nort
Ecrit par Alain Nort

En deux ans, le constructeur italien a entièrement renouvelé sa gamme d’utilitaires légers. Il présentait, mercredi 15 juin, à Turin, deux grandes nouveautés : un pick-up développé avec Mitsubishi, et un fourgon de moyenne taille, le Talento, construit dans l’usine Renault de Sandouville.

« Notre but est que la marque réponde à tous les besoins de tous les clients possible » et de fait, Domenico Gostoli, responsable de la marque Fiat Pro sur le marché EMEA (Europe, Moyen Orient, Afrique) a présenté cinq nouveaux véhicules mercredi dernier dans la banlieue de Turin. Avec la volonté claire d’augmenter sa part de marché, actuellement de 9,5%, dans l’EMEA, de 11,3% dans l’Union Européenne et de 8,5% en France, dans cette zone géographique en pleine croissance.  Même en France, où les immatriculations ont été stables en 2015, elles ont progressé de 9,6% sur les quatre premiers mois de 2016. Avec environ 400 000 véhicules commerciaux et utilitaires légers vendus chaque année, l’hexagone est du reste le premier marché européen, devant le Royaume Uni et l’Allemagne.

IMG_0582

Tous les constructeurs veulent leur pick-up

Pour ce faire, Fiat Pro, qui a vendu l’an dernier 500 000 utilitaires, dont 294 000 dans l’EMEA, a, tout d’abord, mis aux normes Euro 6 la motorisation de sa fourgonnette Doblo, et surtout celle de son produit phare, le Ducato, produit à quelque 150 000 exemplaires annuels et « relifté » l’an dernier. Fiat a ensuite redessiné le Fiorino, sa plus petite fourgonnette, dédiée à la ville, et dont 3000 exemplaires ont été commandés par la Poste italienne.

Conquérir de nouveaux segments

Mais il a surtout cherché à compléter sa gamme pour couvrir de nouveaux segments du marché. Un marché très différent entre les pays émergents du Moyen-Orient et de l’Afrique d’une part, de l’Europe des 28 de l’autre.

IMG_0543

Domenico Gostoli satisfait de l’extension de la gamme Fiat Pro

« En Afrique et Moyen Orient, 70% des ventes concernent les pick-up », explique Domenico Gostoli. Absent de ce créneau, le constructeur italien a donc engagé un partenariat avec le japonais Mitsubishi pour commercialiser un 4-4 pick-up baptisé Fullback.  « Ce véhicule nous ouvrira les portes du marché africain et moyen-oriental », espère Domenico Gostoli. Mais l’Italien espère bien entendu également des ventes en Europe. Secteurs visés : l’agriculture, le BTP, le Fullback peut tracter plus de 3 tonnes, mais aussi le dépannage routier et les applications frigorifiques. Et bien sûr, le loisir.  En France les ventes de pick-up ne représentent que 4000 véhicules mais le segment attire de plus en plus consommateurs et marques.

IMG_0584

Fiat Ducato intéresse le BTP

 Deuxième complément de gamme, et non le moindre compte tenu du marché potentiel, le Talento. « En Europe, les ventes se répartissent assez également entre petits, moyens, et grands fourgons. Mais le segment moyen, qui représente 28% des ventes, est le plus dynamique », assure Domenico Gostoli. Or si Fiat Pro est très présent sur les grands fourgons, son Ducato est numéro un des ventes, notamment en raison de sa suprématie sur le segment des camping-cars, il n’était pas clairement positionné sur ce segment moyen. Contraint de clôturer son partenariat avec le groupe PSA dans l’usine Sevelnord de Valenciennes, qui fabriquait le Scudo, Fiat Pro a donc signé avec Renault à Sandouville, d’où sort son Talento, construit sur la plate-forme du Trafic.

IMG_1767

Fiat Doblo transformé par Durisotti exposé au salon Autonomic

Selon la configuration, le Talento offre des volumes utiles de 5,2 à 8,6m3, contre 5 à 7m3 pour son prédécesseur, le Scudo, et un empattement de 254 à 294 cm. Même en empattement court, il peut loger 3 europalettes. Le poste de conduite est aménagé pour que la tablette centrale puisse se transformer en véritable bureau mobile. Grâce à ce véhicule, Fiat Pro espère conquérir 5% du marché des fourgons de moyenne taille. « Désormais, nous couvrons 97% du marché », affirme Domenico Gostoli. Outre une gamme élargie, Fiat Pro espère se renforcer sur deux segments : les flottes d’entreprises, et notamment petites et moyennes. Et le transport de personnes, en pleine progression.