Les News

Étude V-Traffic : point sur le trafic en Île-de-France en 2016

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat

Selon V-Traffic, les Franciliens ont perdu en moyenne 90h sur leurs trajets allers-retours en 2016 (+ 12h30 par rapport à l’année 2015). Le réseau routier quant à lui, a été embouteillé à 30 %, soit une augmentation du taux de saturation de 3,9 % par rapport à 2015.

L’A6 (a et b) reste l’axe le plus saturé du réseau en île de France. Sur l’année 2016, on constate que sur un trajet Banlieue-Paris-Banlieue le temps perdu est de 18 minutes. Encore du temps perdu avec les travaux effectués pendant l’été dans le tunnel de Bobigny ( A3 ) les automobilistes ont perdu 28 minutes pour un trajet Banlieue – Paris – Banlieue.

Le mardi matin et le jeudi matin sont les moments les plus fréquentés pour les automobilistes entre 6h et 10h. En soirée, c’est le vendredi qui cumule 148 km de bouchons. Cela représente 13 % de l’ensemble des embouteillages de la semaine et presque deux fois plus de bouchons que le vendredi matin.

Le sud du périphérique reste la partie la plus difficile. Aux heures de pointe, 26,5 % du total des kilomètres de bouchons se situe sur le périphérique.

Enfin, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le jeudi est la journée la plus difficile, avec un total de 254 km d’embouteillages sur les 834 km de routes étudiés soit 30,4%.