Les News Poids lourds

Épisode neigeux et routiers bloqués, à qui la faute ?

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat
Ban_cofisoft


Mardi, alors que des centaines de camions étaient bloqués depuis la veille au soir, le préfet de la Loire Evence Richard a reconnu la nécessité « d’améliorer l’information des automobilistes », ajoutant que face à cet « événement exceptionnel, il était parfois difficile de faire entendre raison à certains utilisateurs de la route, notamment des chauffeurs de poids lourds ». « Ce qui est mis en évidence par cet épisode, c’est que vous avez beau diffuser des messages d’interdiction quels que soient les moyens employés que ce soit avec des signaux lumineux, à la radio, sur SMS, vous avez malheureusement toujours un certain nombre d’utilisateurs de la route qui pensent qu’ils vont pouvoir arriver à bon port quels que soient les conseils de prudence que l’on peut formuler », regrette le préfet.

Lorsque les automobilistes et les chauffeurs routiers ont pu redémarrer, de chaque côté du col, deux gendarmes étaient là pour faire la circulation dans les deux sens, en direction de Saint-Etienne et du Puy-en-Velay, ont rapporté des journalistes de l’AFP. Un peu plus bas, entre Saint-Hostien et Le Pertuis, plusieurs patrouilles de gendarmerie sont intervenues en début d’après-midi pour dégager 85 camions bloqués par la neige.

« On nous explique que c’est la faute des routiers, parce qu’on n’a pas respecté l’arrêté préfectoral. Ca fait 24 heures qu’on n’a pas bougé ! Y en a marre ! », lance un chauffeur routier excédé. « La faute, c’est pas les camions, les trois quarts ont des pneus neige. Le problème, c’est toutes ces voitures avec des pneus d’été le long de la route », déplore un autre routier pris au piège au col du Pertuis (Haute-Loire).

Beaucoup critiquent la préfecture de ne pas « avoir assez anticipé la tempête de neige ».

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft