Les News Logistique

Les enjeux logistiques n’ont pas de frontières

Jean-Yves Kerbrat


Il y a moins de 10 ans, le Maroc ne comptait que quelques dizaines d’hectares aménagés de plateformes logistiques modernes. Il y en a aujourd’hui des centaines aménagées de Casablanca à Tanger et dans les principales régions industrielles.

Le Maroc est aujourd’hui en première ligne avec les enjeux du transport routier ou maritime et de la logistique au départ du continent africain.  C’est bien grâce à sa dynamique industrielle que les ports du royaume tournent à plein régime et développent des projets ambitieux. Le projet de la Zone Logistique Multi-Flux ZENATA est de loin la plus importante plateforme des zones prévues par le schéma national marocain intégré des zones logistiques, aussi bien par sa taille et sa diversité des fonctions qu’elle entend accueillir. Elle s’étend sur une superficie de 323 hectares.

Cet ensemble constitue une opportunité, non seulement de structuration logistique du Grand Casablanca, mais aussi d’articulation de l’ensemble du réseau marocain de plateformes logistiques. Son emplacement et ses dimensions sont adaptés à un projet de projection stratégique nationale et internationale à court, moyen et long termes. L’avenir est tout tracé.  Cette zone logistique multi-flux est destinée à abriter trois types de plateformes logistiques dédiées aux flux conteneurs et céréales et aux services de distribution et de sous-traitance logistique.

L’AMDL (Agence Marocaine de Développement de la Logistique) est chargée des missions de planification aux niveaux national et régional, d’identification et de mobilisation du foncier et de définition et de mise en œuvre, pour chaque zone planifiée, du montage pour sa réalisation, en partenariat avec les différents acteurs.

http://www.amdl.gov.ma/amdl/accueil/

Commentaires

commentaires