Emplois

Emploi transport et logistique : la lumière au bout du tunnel

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat


Le nouveau Rapport de l’Observatoire Prospectif des emplois et des qualifications dans les Transports et la Logistique (OPTL) vient confirmer les prévisions de croissance pour 2016.

En 2016, tous les secteurs du transport et de la logistique sont créateurs d’emplois, en particulier le transport sanitaire (+3,8%), le déménagement (+3,7%, après -1,4% en 2015) et les prestataires logistiques (+3,5%). Chaque secteur a créé en 2016 plus d’emplois qu’en 2015, excepté le transport routier de voyageurs dont la croissance de l’emploi a ralenti (+2,4%, après +3,2% en 2015).

En 2016, plus de 63 400 offres d’emploi ont été déposées auprès de Pôle emploi. Tous les secteurs sont concernés, notamment la location (+24%) ainsi que le transport routier de voyageurs et le transport de fret interurbain ou de proximité (+12%).

Les emplois les plus difficiles à pourvoir sont dans l’activité Marchandises, ceux de conducteurs de poids lourds (cités par 77% des répondants) ; dans l’activité Transport routier de voyageurs, ceux de conducteurs de véhicules de plus de 9 places (77% des répondants) ; et dans le Transport sanitaire, ceux d’ambulanciers DEA (89% des répondants).

Plus d’indépendants 

Le secteur voit parallèlement, dans le transport routier de marchandises, des créations d’entreprise sans salarié qui ont été multipliées par plus de 2,6 en 2016. En effet, le développement des activités de livraisons à domicile génère de nouveaux besoins sur la logistique du dernier kilomètre et favorise l’arrivée de travailleurs indépendants sur ce marché.

Plus de certifications délivrées en 2016

L’OPTL note un bond de 27% du nombre de titres professionnels (privés inclus). Cela implique une augmentation du nombre de personnes formées pour accéder au métier de conducteur routier de véhicules lourds : +8% pour le transport routier de marchandises et +12% pour le transport de voyageurs.

L’AFT a cofinancé plus de 40 000 formations d’accès au métier de conducteur routier en 2016. 64% des bénéficiaires étaient en recherche d’emploi et sans promesse d’embauche, au moment de leur inscription en formation.

85% des bénéficiaires de contrat de professionnalisation, 77% des bénéficiaires de POE collectives et 88% des bénéficiaires de POE individuelles sont en emploi 6 mois après leur formation.

Quelques chiffres

-Près de 50% de créations d’emplois de plus qu’en 2015 

-19 100 emplois créés 

-686 100 salariés dans la branche en 2016, soit une progression de 2,9% par rapport à 2015.

– +27% de postes à pourvoir pour la conduite de transport de marchandises sur longue distance ; 

-+33% pour la conduite de transport en commun ; 

-+15% pour la conduite de véhicules sanitaires. 

-45 000 : le nombre estimé de nouveaux conducteurs routiers (PL, autocars, ambulances) qu’il faudra former en 2018 pour faire face aux besoins annuels en renouvellement (retraite…) et aux créations nettes d’emplois de la branche. 

Toutefois, ces bonnes nouvelles sont à nuancer puisqu’une de vraies difficultés se posent encore à savoir des besoins en recrutement élevés et un manque de candidats qualifiés pour combler tous les postes.

 

Commentaires

commentaires