Les News Réglementation

Droits des chauffeurs routiers : une majorité de députés européens vent debout

Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat


Hier, mercredi 4 juillet, une majorité de députés européens ont fait barrage contre 3 projets législatifs relatifs aux conditions de travail dans le transport routier. Les textes ont été renvoyés en commission parlementaire.

« le Parlement européen a voté contre des mesures de régression sociale dans les transports routiers. Face à la droite conservatrice et libérale qui voulait précariser les conditions de travail de millions de chauffeurs routiers, nous avons réussi à obtenir une majorité pour bloquer des mesures de régression sociale », se félicite Christine Revault d’Allonnes-Bonnefoy, députée socialiste et cheffe de file sur les questions de transport. « C’est une victoire pour les forces progressistes européennes et un message clair pour la reprise des travaux en commission parlementaire : nous n’accepterons pas de revoir à la baisse les conditions de travail des chauffeurs routiers et nous n’accepterons pas que les chauffeurs routiers soient les parents pauvres du Pilier européen des droits sociaux. Ils doivent bénéficier des mêmes règles que tous les autres travailleurs détachés », ajoute l’eurodéputée dans un communiqué.

Le transport routier est l’un des secteurs les plus touchés par la concurrence déloyale au sein de l’UE. Les organisations patronales telles que l’OTRE n’ont de cessent de se battre pour faire reconnaitre les droits des chauffeurs français face aux transporteurs de l’Est qui bénéficient de conditions de travail propre à leur pays d’origine.

En juin dernier, une majorité de députés européens avaient déjà exigé que la loi sur le travail détaché et les règles qui s’y rattachent soient votées en plénière. Ils demandaient, entre autre, un encadrement du cabotage.

La Commission espère toutefois trouver un accord assez rapidement.

 

Commentaires

commentaires