Vie des entreprises

Dirigeants de TPE/PME, pensez au risque routier

MMA
Auriane Kerbrat
Ecrit par Auriane Kerbrat

Le risque routier est sous-estimé dans les entreprises. C’est pourquoi la compagnie d’assurance MMA a mené une étude auprès des dirigeants d’entreprises de moins de 50 salariés afin de mettre en lumière ce danger mal considéré. D’après l’assureur, 75 % des dirigeants n’ont pas conscience que le risque routier est la première cause d’accident mortel en entreprise.

Cela représente pourtant 50 000 accidents en entreprise par an ! Avec 386 décès en 2012, il est responsable de 44 % des décès au travail. Le risque routier professionnel comprend à la fois les accidents de missions (115 décès en 2012) et les accidents de trajets domicile-travail (271 décès en 2012).

Selon l’étude, seuls 62 % savent que leur responsabilité peut être engagée sur les trajets de mission du salarié. 51 % pensent être sanctionnables d’une amende et 37 % d’une peine de prison.

L’étude pointe du doigt les actions de prévention quasi inexistantes mises en place. Seulement 2 entreprises sur 10 sensibilisent leurs salariés. C’est dans le BTP (38 %) que la politique de prévention est la plus répandue, tandis qu’elle n’est mise en place que dans 1 entreprise sur 10 dans le secteur des services.

« Pour prévenir du risque routier en entreprise, des solutions existent et certaines sont simples à mettre en place et peu onéreuses : inscription du routier professionnel dans le document unique, vérification régulière des véhicules et des permis de conduire des salariés, réduction des déplacements en proposant des alternatives comme le covoiturage, transmission des messages de sensibilisation, instauration d’une charte de bonne conduite ou de formations, notamment pour les gros rouleurs ou les conducteurs déjà accidentés », commente Stéphane Daeschner, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA.

Malgré les solutions décrites par Stéphane Daeschner, peu de moyens humains et financiers sont alloués à la sensibilisation au risque routier. Parmi les dirigeants d’entreprise ayant mis en place des actions de prévention, seuls 29 % les ont assignées aux missions d’un ou plusieurs salariés. 19 % des dirigeants y consacrent un budget ponctuel et seulement  8 % un budget annuel.

Pour l’année 2016, seuls 4 % d’entre eux ont planifié des actions de cet ordre,  les autres disent ne pas y avoir pensé.

Les résultats de cette étude démontrent une sous-estimation du risque professionnel routier par les dirigeants des entreprises de moins de 50 salariés.