Transporteurs

Deux transporteurs s’associent dans un projet d’avenir

img_3874
Jean-Yves Kerbrat

Le transport routier montre l’exemple. Ce n’est pas si fréquent pour être signalé. Sous l’impulsion de leur donneur d’ordre, Lyreco, deux transporteurs sous contrat avec le géant de la distribution aux entreprises, ont construit une station GNV destinée à ravitailler leur flotte de camions fonctionnant au gaz et dédié aux trafics de leur client. Rave Transport et TC Transports, tous deux installés de longue date en Saône et Loire, sont évidemment concurrents. Mais dans cette opération chiffrée à un million d’euros, ils font cause commune. L’inauguration a eu lieu le mardi 11 octobre à Digoin, à 100 mètres de l’un des deux entrepôts français de Lyreco, une entreprise familiale française qui a fêté ses 90 ans en devenant le leader européen de son secteur.

img_3922

Florence Vanovervelb, au centre, responsable transport de Lyreco, a porté ce projet. Ici avec les représentants GRDF

Ils sont six transporteurs référencés en France dont deux, Rave et TC Transports qui sont attachés à la plateforme logistique de Digoin. Les transporteurs effectuent les liaisons vers les 40 plateformes de distribution Lyreco qui se charge des livraisons finales vers les 11000 clients journaliers avec leurs 400 conducteurs. Chez Lyreco, le seul poste transport représente 6 millions d’euros par an rien que pour la France. C’est Florence Vanovervelb qui le gère. Il y a deux ans elle a mis à l’étude la possibilité de transporter plus écologique. Renseignements pris, elle s’est rapprochée des transporteurs. Et l’affaire a fait son chemin, jusqu’à la mise en place d’une station qui peut également être mise à disposition d’autres transporteurs. Mais ils ne sont pas nombreux dans la région.

img_3949

Frédéric Charbon, Rave, Daniel Dendievel, directeur logistique Lyreco et Jean-Philippe Banzé, directeur territorial GRDF (de G à D)

La disponibilité du GNV est d’ailleurs une problématique que soulève Jean-François Cassier, PDG de TC Transports 500 salariés, 12 sites en France, entreprise créée en 1981 par Alain Cassier, son père. Selon lui, les transporteurs mettent de l’argent sans connaitre le retour sur investissement. « Ces véhicules sont configurés pour la longue distance. Pourtant, nous somme cantonnés au régional car le maillage des stations n’est pas suffisant. Si tel était le cas dans le futur, c’est 25 à 30% de notre flotte qui pourrait fonctionner au GNV » estime le chef d’entreprise qui s’interroge aussi sur l’évolution du prix des carburants, avec un gazole actuellement bon marché.

img_3917

Jean-François Cassier, TC Transports, espère développer la flotte de camions GNV si le nombre de stations augmentent.

Quant à Frédéric Charbon, PDG de groupe Rave une entreprise forte de 1300 salariés et 2000 matériels et 130 millions d’euros de chiffre d’affaires, il pense, le jour de l’inauguration « Le Groupe RAVE est fier d’inaugurer sa première station GNV, qui illustre notre démarche développement durable. Nous sommes heureux de constater qu’au nom d’une noble cause, la préservation de l’environnement, sous l’impulsion de Lyreco, deux acteurs de référence en Transport sont capables de s’allier »

img_3933

Thierry Kilidjean, directeur général activités camions Iveco, heureux de placer encore quelques camions GNV motorisés en France

Cette station de distribution de gaz, la première en Bourgogne est située à Digoin (71) dans la zone Ligerval Nord, à proximité du site Lyreco et de TC Transports. Elle est composée de deux pistes de distribution qui serviront dans un premier temps 20 à 25 camions par jour, principalement pour les flux Lyreco et cela sur une période de 5 ans pour sécuriser l’investissement. Le gain prévisionnel en rejets de CO2 pour Lyreco représenterait 1000 tonnes par an. L’implantation de cette station sur un axe routier trans-européen très fréquenté, permettra dans un second temps d’être mise à disposition d’autres chargeurs et transporteurs