Carrosserie Les News

Décès de Dominique MICHEL, patron des carrosseries industrielles LEMASSON et TOUTAIN.

Jean-Yves Kerbrat

Nous apprenons avec tristesse le décès accidentel de Dominique MICHEL, dimanche 3 février, à l’âge de 59 ans, chef d’entreprise dynamique et repreneur à succès de deux carrosseries industrielles en difficulté. Ceux qui l’ont connu savent que la vie et la ligne de conduite de Dominique MICHEL ont toujours été basées sur l’amitié et le partage. Sans cela rien n’est faisable pour lui. En 2008, l’ancien directeur industriel de Samro s’intéressera d’abord à Lemasson à Rezé (44) puis en 2015, ce sera le tour de Toutain à La Flèche (72). Les deux entreprises étaient menacées de fermeture et il les redressa avec talent dans le cadre d’une affaire familiale où il engagea son épouse, son fils Teddy et sa fille Aline.

Dominique Michel, à droite, lors de l’inauguration de Dhollandia à Nanterre

« À Rezé, chez Lemasson, nous avons diversifié l’activité, centrée sur le fourgon, vers les rideaux coulissants, les porte-caisses, la réparation… L’effectif est passé de 16 à 22 personnes. On a aussi créé, en 2009, la société AS2D, dédiée aux hayons élévateurs » déclarait Dominique MICHEL à Ouest France fin 2016. Chez Toutain, la diversification de production est également de mise. La stratégie commerciale porte ses fruits. « Auparavant 98 % de nos contrats étaient conclus avec quatre gros clients à Paris. Mon fils Teddy a développé le commerce en Sarthe, dans le Maine-et-Loire, en Touraine, Mayenne et dans l’Orne» expliquait le patron, toujours dans le quotidien régional.

Son fils Teddy se souvient « Lors de ma première semaine dans le milieu de la carrosserie quand nous avons repris la carrosserie industrielle Toutain. Je lui ai dit « papa comment tu fais pour faire tout ça ? ». Il m’a répondu « mon fils la carrosserie c’est ma passion comme toi pour le foot ». Et depuis ce jour-là, c’est devenu pour moi également une passion que j’ai eu la chance de pouvoir partager avec lui jusqu’au bout. »

Dominique MICHEL a également mis un point d’honneur à structurer la production industrielle comme il l’avait déjà fait dans ses entreprises précédentes. Ce sont des choix payants. Grâce à la diversification des réalisations allant de la carrosserie fourgon, rideaux coulissants, mixte, brasseur, porte caisse mobile, caisse mobile, remorques et semi-remorque. L’activité est repartie entre des transporteurs, des concessionnaires et des loueurs. Désormais l’entreprise va poursuivre son activité sur des bases solides.  L’équipe de Transportissimo présente ses sincères condoléances à la famille de Dominique MICHEL.

Commentaires

commentaires