Les News Vie des entreprises

Pas de péage urbain en Ile-de-France

Jean-Yves Kerbrat
Ban_cofisoft


A la suite de notre article sur le conflit entre élus franciliens et Gouvernement, nous attendions le rapport du député du Val-de-Marne et grand spécialiste des finances publiques, Gilles Carrez sur des propositions pour redresser les comptes du Grand Paris Express et arriver au bout des chantiers.

Gilles Carrez

Parmi les pistes envisagées, il y avait le trop facile et juteux péage urbain. Heureusement, ce dernier passe à la trappe. L’expert l’a confirmé sur France Bleu Paris alors qu’il venait de remettre son rapport au Premier Ministre sur la consolidation du budget de ce grand chantier pour lequel il devait proposer des idées pour consolider un budget de 35 milliards d’euros.

Pourtant, le bruit de la création d’un péage urbain avait bien été évoqué avec insistance. Finalement ce n’est pas dans son rapport. « En ce qui concerne mon rapport, je ne propose pas de péage« , insiste Gilles Carrez. 

Le député a d’autres propositions pour trouver les 250 millions d’euros supplémentaires nécessaires pour consolider le budget annuel pour un chantier qui doit s’achever en 2030. A priori, mais restons prudent, il ne doit pas y avoir de taxes nouvelles mais des augmentations de taxes existantes dont la taxe sur les bureaux en supprimant, par exemple, les niches fiscales.

Gilles Carrez propose aussi d’augmenter une taxe spéciale d’équipements, dans l’impôt foncier et la taxe d’habitation, payée par les ménages. « Elle est aujourd’hui d’environ 20 euros par an, affirme Gilles Carrez, elle pourrait augmenter de 4 ou 5 euros« . Une taxe de séjour pour les touristes serait aussi créée. Quoiqu’il en soit, cette la contribution à ces taxes ne serait que francilienne.

Commentaires

commentaires

Ban_cofisoft