Les News

Dakar 2016 De Rooy, Torrallardona et Rodewald gagnent sur Iveco la catégorie camion.

Le camion Iveco  vainqueur de De Rooy Torrallardona et Rodewald durant l'étape Belen - Belen, le 12 janvier - Photo DPPI
Le camion Iveco vainqueur de De Rooy Torrallardona et Rodewald durant l'étape Belen - Belen, le 12 janvier - Photo DPPI
Jean-Yves Kerbrat

L’équipage hispano-hollandais, pilotant un Iveco Powerstar, remporte la catégorie camion. Le constructeur place 4 camions dans les 10 premières places (1er, 3ème, 5ème et 10ème). La bagarre a eu lieu jusqu’au bout. Le Kamaz des russes Mardeev et Belyaev est à 1 heure 10 mn. Globalement, cette édition 2016 d’une course aussi mythique que décriée, a été épique. Aussi, pour exemple, la neuvième étape devait débuter et finir dans la ville de Bélen au nord-est de l’Argentine, et couvrir 285 kilomètres. Cependant, les températures excédant 50°C ont contraint l’organisateur à annuler le reste de la course au 2ème  point de contrôle (CP2), l’écourtant ainsi de 178 kilomètres.

516 VAN GENUGTEN TON VAN LIMPT ANTON VAN EERD PETER (nld) IVECO action during the Dakar 2016 Argentina, Bolivia, Etape 9 / Stage 9, Belen - Belen, from January 12, 2016 - Photo DPPI

Camion de Van Genugten, 5ème au général. Photo DPPI

Iveco a remporté l’étape qui laisse à Gérard de Rooy un sacré souvenir. Avec ses coéquipiers, Moi Tarrollardona et Darek Rodewald, le vainqueur du Dakar 2012 espérait alors un troisième triomphe sur cette édition. « La 9ème étape a permis de remporter une belle victoire, mais elle n’a pas été facile. Il faisait vraiment très chaud et le sable était très mou. Raccourcir la course au deuxième point de contrôle a été la bonne décision » assure le pilote qui parle de l’importance de ses pneus « Beaucoup de concurrents s’étaient enlisés ou avec des pneus crevés. La pression des nôtres a été soigneusement contrôlée et nous n’avons commis aucune erreur de navigation ».

20160110: Salta-Argentina:

Les pneus ont joué un rôle déterminant

 Sur des véhicules lourds et dans des conditions extrêmes, le choix des pneumatiques est primordial. Compte tenu du résultat final, il semble que l’équipage mené par Gérard de Rooy ait fait le bon choix en sélectionnant des Goodyear ORD of-the-road. Un autre Iveco Trakker conduit par Ton van Genugten, chargé de l’assistance, était chaussé de Goodyear ORD off-the-road en 375/90R22.5. Il se classe 5ème au général. C’est à l’issue de tests intensifs en Espagne et au Maroc, que l’équipe néerlandaise De Rooy a choisi d’équiper ses camions Iveco de pneus tout terrain Goodyear ORD, dans les dimensions 375/90R22.5 pour courir cette édition du Dakar surnommée The Odyssey. Finalement, le vainqueur de l’édition 2012 a fait le bon choix et accroche une nouvelle victoire à son palmarès.

Le classement camions (10 premiers)

1 DE ROOY (HOL) / TORRALLARDONA (ESP)

IVECO POWERSTAR   44h42’03 »

2 MARDEEV (RUS) / BELYAEV (RUS)

KAMAZ 4326    à 1h10’27 »

3 VILLAGRA (ARG) / PEREZ COMPANC (ARG)

IVECO POWERSTAR   à 1h40’55 »

4 STACEY (HOL) / SERGE (BEL)

MAN    à 2h23’01 »

5 VAN GENUGTEN (HOL) / VAN LIMPT (HOL)

IVECO TRAKKER  à 2h30’59 »

6 DE BAAR (HOL) / ROESINK (HOL)

RENAULT TRUCKS K520 à 3h04’07 »

7 NIKOLAEV (RUS) / YAKOVLEV (RUS)

KAMAZ 4326    à 3h39’23 »

8 VALTR (RTC) / KALINA (TCH)

TATRA PHOENIX à 3h54’30 »

9 VERSLUIS (HOL) / PRONK (HOL)

MAN TGS 480   à 3h57’52 »

10 VILA ROCA (ESP) / COLOME ROQUETA (ESP)

IVECO TRAKKER   à 4h55’04 »