Cop21 Les News

COP21 le transport routier en débat

J.Y.KERBRAT IMG_7415
Jean-Yves Kerbrat

Jeudi 3 décembre, l’une des conférences de la COP21 était consacrée aux transports au sens large, et pour une grande partie aux infrastructures, aux émissions polluantes et à la mobilité urbaine. La journée était organisée par le consortium Paris Process on Mobility and Climate (PPMC). Elle a permis également de mettre l’accent sur l’importance de l’adaptation des transports aux effets du changement climatique, domaine dans lequel il y a encore peu d’initiatives.

Le Focus sur les transports a ainsi été l’occasion de nouveaux engagements dans cinq secteurs décisifs pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre :
– le fret et le transport de longue distance,
– les transports urbains,
– les véhicules économes en carburant,
– l’électro-mobilité,
– les routes à énergie positive.

La journée a réuni de nombreux États et Parties : M. Manuel Pulgar Vidal, ministre de l’Environnement du Pérou l’a ouverte avec Ségolène Royal, en présence de Mme Violeta Bulc, la commissaire européenne chargée des transports, des ministres suédois, chilien, luxembourgeois et de Mme Hakima El Haite, ministre de l’Environnement du Maroc. La société civile était bien représentée : M. Jean-Dominique Senard (président-directeur général de Michelin), M. Yann Ricordel (président-directeur général de Les taxis bleus), M. Jean-Pierre Loubinoux (directeur de l’UICF), et M. Bernard Soulage (vice-président Région Rhône Alpes) sont intervenus.
Lamberet - VI - SR2 SuperCity - 34AV STAF

Les nouvelles énergies ont le vent en poupe

Dans ce cadre, Ségolène Royal, ministre française et chef de la délégation française, a annoncé 4 initiatives pour les transports propres et l’accélération des actions pour le climat dans les transports. Les voici :

1 La voiture électrique à moins de 7 000 euros : lancement d’un appel pour le développement d’une voiture électrique accessible à tous à moins de 7 000 euros.

2. Zéro émission : soutien de la France à la déclaration de Paris sur la mobilité électrique et le changement climatique qui a été présentée par la « Zero Emission Vehicles Alliance », qui réunit les régions et les États qui s’engagent pour la mobilité électrique (20 % de véhicules électriques d’ici 2030). La déclaration fixe l’objectif que d’ici 2030, au moins 20 % de la flotte mondiale de véhicules, y compris les deux et trois roues, voitures, camions, bus, soient à traction électrique. La massification des commandes contribuera à en réduire le prix de production et de commercialisation.

3. Mobilise Your City : soutien de la France, avec 2 millions d’euros du Fonds français pour l’environnement mondial, pour l’initiative « Mobilise Your City » visant à faciliter les projets de planification des transports dans 20 villes de pays en développement, avec le soutien de l’AFD, du CEREMA, du CODATU et la coopération allemande (GIZ).

4. Route à énergie positive : plan national des routes qui intègre des cellules photovoltaïques pour produire de l’électricité, avec 1 000 km en 5 ans. Le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre en France, avec 27 % des émissions totales. Il représente 23 % des émissions dans le monde.

cop-paris-perspective-cropped