Cop21 Les News

COP21 Bolloré à la conquête de la mobilité urbaine (électrique)

Anne Hidalgo et Vincent Bolloré accompagnés d'Élisabeth Borne, présidente de la RATP (entre eux deux)
Anne Hidalgo et Vincent Bolloré accompagnés d'Élisabeth Borne, présidente de la RATP (entre eux deux)
Jean-Yves Kerbrat

Vincent Bolloré aime la communication, défend ses idées et l’industrie française. En pleine COP21, voici qu’il organise une démonstration à grand spectacle sur les Champs Elysées en compagnie d’Anne Hidalgo, maire de Paris, Élisabeth Borne, présidente de la RATP et les médias, venus en nombre. Il s’agissait de faire la démonstration de Bluetram, qui est plus bus que tram et fonctionne 100% à l’électricité sans rail ni caténaire. En fait, nous voici avec une nouvelle version du Microbus de 22 places, imaginé par Gruau. Une activité revendue à Bolloré avec lequel le carrossier mayennais détenait une co-entreprise. Les batteries sont produites dans le Finistère et Vincent Bolloré, qui met le Bluetram en démonstration sur la plus belle avenue du Monde, espère convaincre la maire de Paris pour placer de nouveau véhicule dans une capitale qui souhaite se débarrasser des véhicules polluants.

IMG_0357

Un lieu de prestige pour une expérimentation

Ce nouveau moyen de transport en commun circulera à titre expérimental dans la capitale jusqu’au 15 janvier prochain dans le cadre d’un partenariat tripartie entre la Ville de Paris, Blue Solutions – filiale du groupe Bolloré – et la RATP. Il sera gratuit durant la période de test. Les six Bluetram, conduits par des agents de la RATP et pouvant embarquer une vingtaine de passagers, circuleront pour desservir neuf stations aménagées avec des abribus, le long d’un circuit en boucle allant de la place de la Concorde à la place de l’Etoile. Le service fonctionnera de 13h à 21h.

000328109_illustration_large

Une recharge en 20 secondes

Le Bluetram est équipé de pneus et il a tout d’un autobus avec un système de recharge rapide en vingt secondes lors de l’arrêt en station. L’énergie est fournie par une batterie LMP (Lithium Métal Polymère) et 30 modules de 20 supercapacités, un composant de stockage d’électricité qui se caractérise par une densité de puissance très élevée permettant un temps de charge très court.  » À chaque station, le Bluetram s’arrête une vingtaine de secondes pour se recharger et permettre aux passagers de monter et descendre. Ce principe permet au tram de circuler jour et nuit 24h/24″ expliquait Vincent Bolloré pour qui l’énergie électrique n’a pas de secret.

IMG_0328

Élisabeth Borne, présidente de la RATP, suit l’affaire avec attention

L’opération de recharge s’effectue à partir d’un connecteur télescopique qui relie le véhicule à l’abribus. Ce test en appelle d’autres puisque Bolloré va soumissionner pour la fourniture de bus de grands formats, des versions en 12 mètres pouvant accueillir 90 passagers. Et même des longueurs de 18 ou 24 mètres pour le transport de 200 personnes.